Articles

LE BON DÉBUT DE SAISON DE KROKOS RAJEUNIS MAIS PLUS QUE JAMAIS AMBITIEUX

Image
Deux victoires face à Pamiers et Bassan. Les Krokos version Rollers ont idéalement débuté leur saison 2022/23. Cette saison, le nouveau président Eric Rodier et son staff mené par Alexandre Coccallotto ont décidé d'entamer un nouveau cycle en rajeunissant l'équipe. En effet, plusieurs U20, comme Clovis Roure le gardien ou Sacha Conrad Bourguet qui s'ajoutent à des Tristan Vaesken ou Mélanie et Sébastien Brézault aperçus la saison dernière, formés au club, ont intégré l'équipe fanion. Les nîmois ne veulent pas bruler les étapes et ne se sont, pour l'instant, pas fixé d'autres objectifs que d'atteindre les Play-offs. Eliminés l'an dernier en demi-finale, ce qui était resté en travers de la gorge d'Enzo Pereira car " il y avait la place de faire mieux mais ça se joue sur des détails et cette fois ce n'est pas passé ", les Krokos sont ambitieux malgré leur manque d'expérience.  Et les débuts de ces jeunes pousses, encadrés par l'exp

QUARANTE ANS ET TOUJOURS DU SOUFFLE

Image
"Aldo, il faut qu'on fasse la photo de groupe, il y a des gens avec qui je veux être pris en photo". Il avait le regard qui pétillait, Johnny Ecker au moment de venir demander à Aldo Costanzo de vite faire immortaliser cette belle journée d'anniversaire. L'ancien défenseur du Nîmes Olympique ne voulait pas rater l'occasion d'être photographié avec certaines légendes Nîmoises. Car en ce premier samedi d'octobre, Patrick Champ, président depuis 20 ans, et son fidèle lieutenant Aldo avait réuni plus d'une centaine d'anciens crocos pour fêter les quarante ans de l'Amicale des anciens du club. La journée avait commencé par des accolades et des embrassades. Puis, sont arrivées les anecdotes et les actions ou certains ont même marqué des buts qu'ils ont raté en leur temps. Les sourires, jeunes ou moins jeunes, ne lâchaient pas les visages des Michel Mézy, René Girard, Bernard Blaquart ou Jacky Novi, "le plus beau palmarès ayant joué au Nî

"IL FAUT ARRÊTER DE PENSER QUE LES AUTRES ÉQUIPES SONT MEILLEURES QUE NOUS"

Image
Il y avait énormément de frustration dans les propos de Lucas Franco après la défaite à domicile face au Racing Club Pays de Grasse. Mais le meneur de jeu alésien n'est pas du genre à se cacher, ni à chercher des excuses à deux balles. C'est avec beaucoup de franchise qu'il a répondu à mes questions quelques minutes après la fin du match.  JS30: Lucas, ta réaction à cette défaite un peu dure. En 2e mi-temps, il y a eu de meilleures intentions. Lucas Franco: C'est frustrant. Après je suis pas spécialement d'accord avec toi sur la seconde mi-temps. Je trouve qu'on a été plus dangereux en première. En deuxième, on a bien attaqué 5, 10 minutes mais après on a trop jeté. On était trop loin, trop bas, ça fait qu'on a eu moins la main mise, à part sur la fin, les 5 , 10 dernières ou on a essayé de poser un peu plus le jeu. Ça reste frustrant quand même! JS30: Qu'est ce qui vous a dérangé dans cette équipe de Grasse, qu'est ce qui n'a pas marché et qu

"IL Y A DE LA DÉCEPTION CE SOIR MAIS IL FAUT DÉJÀ PRÉPARER LE MATCH DE LA SEMAINE PROCHAINE"

Image
Il y avait beaucoup de déception chez le Pharaon nîmois Mohammad Sanad à la fin du match. La Green Team venait de s'incliner 34/37, alors que le Parnasse ne s'y attendait pas après deux victoires, face a Chambéry. Auteur de 11 buts, l'ailier de la Green Team avait pourtant montre la voie a ses partenaires mais les savoyards ont, en toute fin de match, joué un sale tour aux gardois. JS30: Ta réaction apres cette défaite ce soir face a Chambéry ? Mohammad Sanad : Y a pas beaucoup de choses à dire. On est déçu, je suis decu. Au final, c'est nous qui...c'est a cause de nous. On a pris 37 buts, c'est beaucoup trop. Quand tu prends 37 but S, c'est pas facile de gagner. A des moments, on a manqué d'intensité. Je sais pas...on a baissé la tête un peu. Je sais pas...on était pas concentré. On a pas donné ce qu'il faut ce soir. Au final, ils finissent mieux que nous et ils ont gagné.  JS30: Comment tu expliques, alors que vous étiez revenu et passé devant, d&#

MA RENCONTRE AVEC NICOLAS USAÏ

Image
Nicolas Usaï est arrivé tranquille avec Bertrand Bianciotto, a salué tout le monde et a commandé un café. En poste à Nîmes depuis le 4 janvier 2022, jour il a succédé à Pascal Plancque, il nous a de suite confié ” c'est la première fois que je viens au Halles, je n'habite pas très loin mais je suis tellement focus sur le Nîmes Olympique que je n'ai pas pris le temps de visiter. Actuellement, mes proches me disent qu'il faudrait que je souffle un peu mais je n'y arrive pas". A 48 ans, ce marseillais de naissance, petit fils d'Hamlet Setta, ancien président de l'OM " peu de gens le savent"  précise-t-il, connaît sa deuxième expérience dans le Gard, après avoir joué a l'Olympique d'Alès lors de la saison 2001/2002 " j'ai beaucoup aimé mon passage à Alès sous les ordres de Jacky Novi", une des légendes du Nîmes Olympique. Nous, Frédéric Pouget de Canal30, Bertrand Bianciotto et Patrick Champ, avions donc rendez vous avec Nico

"LE PREMIER MATCH NOUS A REMIS A NOTRE PLACE, DEPUIS C'EST DE MIEUX EN MIEUX. ÇA COMMENCE A RESSEMBLER A QUELQUE CHOSE"

Image
Après deux ans sans handball, Johanna Lombardo-Decourt à décidé de rechausser ses baskets afin de participer au projet de l'Entente Nim'Arguerittes (création d'une section seniors féminine de l'USAM Nîmes Gard et alliance avec le club de Marguerittes qui est passé en trois ans de la départementale à la N3). Désireuse de s'intégrer sur le long terme pour rendre au handball gardois tout ce que celui ci lui a donné, elle a donc dans un premier temps répondu favorablement aux deux présidents pour être un des fers de lance de cette nouvelle équipe. Si le premier match a été difficile, à l'image de l'équipe, celle ci se sent de mieux en mieux sur le terrain et ça se voit. Il suffit pour cela de regarder sa deuxième mi-temps face à Muret. Après trois matchs, elle a pris un peu de temps pour faire avec moi un premier bilan de ce début de saison.  JS30: 3 matchs, 2 victoires, 1 défaite, comment juges tu le début de saison de Nim'Arguerittes? Johanna Lombardo-Deco

"IL Y AVAIT PLUS DE GENS QUI PENSAIENT A EUX QU'A L'INTERET GÉNÉRAL DU CLUB. ON A FAIT LE MÉNAGE ET LE TRAVAIL PAYE"

Image
Il a signé sa première licence au Rugby Club Nîmois en 1972 à l'âge de dix ans alors le rugby gardois autant dire qu'il le connait sur le bout des doigts. Quand on a Bernard Mathieu, un coachs du Rugby Club Uzétien (avec Guillaume Roussel), club ou il officie depuis trois ans après y avoir joué de 1986 à 1989 puis entrainé une première fois de 2001 à 2004, on ne s'ennuie pas. Mais alors que le club du président Séropian était en galère depuis trois saisons, le bon début de saison du club du duché méritait largement que l'on en parle avec celui que tout le monde surnomme Le Blond.  JS30: Une victoire, une défaite après deux matchs, elle commence plutôt pas mal cette saison? Bernard Mathieu: Au niveau comptable oui. Mais ce qu'il faut surtout regarder, c'est ce qui a été fait pour en arriver la. La saison dernière, contre Le Teil, on avait perdu de 25 points. A Jacou lors du premier match, on peut gagner.... JS30: Après quelques saisons difficiles, le RCU a appris