AU REVOIR HASSAN LAHSSINI

L'histoire d'amour entre Hassan Lahssini et le Gard a débuté en 1996. Arrivé de son Maroc natal, c'est un grand espoir du demi fond qui vient s'installer à Alès et rejoindre le club de l'AC2A. S'en suivra les résultats que tout le monde connait, 7e au championnat du monde du 5000; 7 aux mondiaux en salle sur 3000, 9e aux championnats du monde de cross court, champion du monde par équipe de cross avec le maroc. Tellement bien dans le Gard, il va obtenir la nationalité française au début de l'année 2000. Multiple champion de France, il devient aussi champion d'Europe... Une carrière bien remplie au niveau international comme au niveau national. Puis il y a quelques années, celui ci a quitté l'AC2A pour s'investir dans cette nouvelle entité prénommée l'AATAC (Ales Agglomération terre d'Athlétisme des Cévennes). Coureur mais aussi entraîneur, il voulait avec ce nouveau club donner un nouveau souffle à la course à pied alésienne, développer l'athlé sur le bassin alésien notamment à travers les catégories de jeunes. Comme il le dit, il est très fier d'avoir réussi ce pari, l'AATAC étant devenu une référence en matière de formation de jeunes athlètes.
Mais la vie professionnelle l'a rattrapé et elle va s'inscrire de l'autre côté du Vidourle à Pézenas. Celui qui est devenu en une vingtaine d'année l'icone de son sport dans notre département à emmener sa famille loin d'Alès, même si il a déclaré qu'il garderait un œil attentif sur l'AATAC. et c'est tout normalement que lundi dernier, le 20 mai, tous ses amis se sont réunis autour de lui pour lui dire un dernier au revoir. Il a clôturé cette cérémonie en disant qu'il avait beaucoup appris à Alès et que les Cévennes allait lui manquer. Il ne sait pas combien il va manquer au sport gardois.
Au revoir Champion

Commentaires