CETTE FOIS LE SUN EST VRAIMENT EN VACANCES

Rassurez vous, l’été est bien arrivé sur le Gard. Et avec le soleil, c’est bientôt la période des vacances qui arrive. Et le Sun Bouillargues peut lui aussi commencer à profiter des siennes. Car si on avait laissé les filles du club, à la fin du mois de mai, fêter un maintien en D2F acquis, comme la saison précédente, dans les dernières minutes du championnat, le club n’a pas chômé depuis cette dernière soirée. Des le match terminé, le président Sylvain Maestrini annonçait un gros coup avec l’arrivée de l’ancienne joueuse du HBC Nimes Mouna Chebbah en provenance de Chambray. Pas le temps de se reposer pour les filles, car le Ferihand arrivait à toute vitesse. Ce tournoi sur herbe organisé depuis des années sur le stade municipal de Bouillargues fut encore un véritable succès. Hand la journée, Féria le soir...la recette d’un succès qui perdure. Alors après ça, les vacances? Pas tout à fait. Le préparateur physique et entraîneur adjoint Olivier Martinez emmenait une partie de l’équipe participer au Generacrosstiere, course de 5 et 10 kilomètres dont je vous ai parlé à travers la performance du trailer Gilles Seni. Chloé Roelandt, Axelle Bertrand, Eva Heintzmann, Marnie Valette, Sarah Nabil, Manon Lachaize et Mailys Van de Voorde, qui dans la lignée de sa belle saison, se payait même le luxe de faire un podium de sa catégorie, participaient au 10 kilomètres. Alors cette fois, c’est les vacances? Pas pour le président et son staff qui planchent sur la saison prochaine avec un objectif. Accrocher les PlayOffs. Car le club bouillarguais ne veut pas revivre ce qu’il a vécu ces deux dernières saisons. Pour cela, après le recrutement de Chebbah, le Sun a officialisé la gardienne de l’équipe d’Espagne Andréa De La Torre Perez en provenance de Balonmano Granollers et qui vient remplacer une Axelle Bertrand qui met sa carrière entre parenthèse pendant un an pour aller découvrir la Nouvelle Zélande. L’internationale Congolaise Kassandra Jappont arrive elle de Narbonne, que les gardoises ont affronté deux années de suite en coupe de France. Et le staff qui a vu les départs de Chaima Jouini à Bordes, de la jeune chilienne Rocio Belen Gomez a Lamotte Servolez et Sophie Gravil qui ne sera pas conservée, travaille encore à l’arrivée d’une arrière. Voulant s’appuyer sur une colonne vertébrale (gardienne, demi centre, pivot), la coach Delphine Cendre et tout son staff aimerait se faciliter la saison afin de pouvoir construire la saison suivante dès le mois de Février. En attendant, tout ce beau monde va profiter de quelques jours de vacances bien méritées.
                                      







Commentaires