PREMIÈRE RÉUSSIE POUR LES GARDOIS DE DUQUEINE ENGINEERING

Les sentiments étaient pourtant partagés une fois la ligne d'arrivée franchie. A la joie d'avoir terminé ces 24 heures du Mans pour une première expérience se mêlait la déception d'avoir raté un podium LMP2 et un Top10 au classement général qui leur tendait les bras. Mais avec son expérience, le pilote alésien Romain Dumas a remis les choses dans leur contexte "le résultat peut nous rendre triste mais pour une première fois terminer c'est déjà beaucoup. Toute l'équipe peut être très fière de ce qu'elle a accompli". Tout était dit!!! Et il s'en est passé des événements pour l'écurie 100% alésienne Duqueine Engineering et son Oreca numéro 30 durant ces 24h. Deux tours de retard après une demi heure suite à une crevaison puis la magie du Mans qui opère. Associé aux normands Pierre Ragues et Nicolas Jamin, Romain Dumas qui remonte un a un les pilotes classés devant le trio de pilote de l'écurie gardoise. Au point de se retrouver 7e au général et 4e de la catégorie LMP2. Mais cette course légendaire dure 24h et tout peut s'y produire jusqu'à 40 minutes du drapeau à damier ou une biellette de pince a cassé. Retour au stand pour réparer avec une sorite du box à une 7e place LMP2 et 12e place qui seront finalement les places finales pour cette première participation.
Le mot de la fin était pour Gilles Duqueine qui si il a "retenu la crevaison au départ, a surtout retenu la remontée par la suite et la cohésion entre les pilotes et l'équipe. C'est comme ça et au moins ça nous obligera à revenir". Le gardois Romain Dumas semble emballé par l'idée de remettre ça en 2020.






Commentaires