PREMIÈRE RÉUSSIE POUR BERRAHO AU TRIATHLON DE CODOLET

"Le plus gros échec est de ne pas avoir le courage d'oser". C'est en ces termes que s’est exprimé Christopher Berraho, le coureur de l'AC2A, qui survole en ce moment le running gardois, en atteste ces quatre victoires consécutives, série en cours, lors du challenge Alès Agglo. Car c'était un sacré défi que s'était lancé Berraho. celui de courir un triathlon. Et pas n'importe lequel car dans le Gard, si il est un triathlon dont on parle de plus en plus, c'est celui de Codolet. Car en ce 14 juillet, sous une météo quasi parfaite (un peu de vent) ce sont plus de 600 triathlètes expérimentés ou débutants qui s'étaient donnés rendez vous sur les bords du Lac de Codolet pour 750m de natation, 20 kilomètres de cyclisme et 5 kilomètres de running. Un format S comme l'on dit dans le jargon.
Et donc, un sacré défi pour un Berraho a qui aucune course actuelle ne résiste. Repartir à zéro dans une discipline pour casser une certaine monotonie. Avec un obstacle a surmonter, la natation car dix jours avant, c'est le cas de le dire, il se jetait à l'eau...pour la première fois pour un baptême en eau libre avec un bon apprentissage de la natation. Mais en compétiteur qu'il est il se surpassait pour terminer 66e au scratch, 6e de sa catégorie dans un temps de 1 heure 16 minutes 53 secondes...content d'avoir dépasser d'autres concurrents et pas seulement sur sa discipline fétiche de la course à pied.
Ce triathlon de Codolet a été marqué par le duel féminin Amélie Ratignier/Céline Sénia qui a vu la victoire de la marguerittoise. Sénia était sortie plus vite de l'eau mais Ratignier faisait son retard sur le vélo, passait devant et les deux athlètes faisaient jeu égal sur la course à pied. La triathlète de l'ASPH s'imposait avec une minute trente deux d'avance sur l'alésienne licenciée au Triathlon Toulouse Métropole. Chez les hommes, avec sa quatrième place Hermann Simon se classait premier gardoisd'une course remportée par Pierre Robert du Montélimar Triathlon. En relais, c'est Thomas Sais, Antoine Haratyk et Seb Mejan qui s'imposaient. Sur le contre la montre par équipe, c'est la bande à Nicolas Herbau (Amo, Clément et Spiewak) qui triomphaient.




Commentaires