DIRECTION HAWAÏ... PORTRAIT D'ALAIN PERROTEAU

12 Octobre 2019, c'est ce jour la que se déroulera la Mecque du triathlon, le summum suprême de cette discipline...l'Ironman d'Hawaï. ce jour ce sont quatre triathlètes nîmois du club du Croco d'Airain qui participeront à ce grand événement. L'occasion pour moi de vous les présenter. Aujourd'hui place à celui qui est le plus expérimenté des quatre triathlètes nîmois à aller à Hawaï le mois prochain. En effet, à 60 ans, Alain Perroteau va enchaîner un cinquième IronMan hawaïen consécutif. Depuis 2015, ce sportif (il a pratiqué la boxe, le footing et le VTT) de la région parisienne qui est venu s'installer, il y a bientôt 20 ans, dans le sud ou il s'est lancé dans le triathlon sous les couleurs du Waïméa Triathlon Lunel, n'a pas raté une édition de ce qui est le plus grand événement de ce sport. Lui qui a débuté dans cette discipline en 2001 au Triathlon d'Aigues Mortes avec comme seule ambition de se faire plaisir, s'est découvert une passion pour ce genre d'effort lors de son premier IronMan niçois. Séduit par le sérieux de l'organisation IronMan, il va alors enchainer les épreuves à raison de 2 ou 3 Half IronMan et de 1 ou 2 Full IroMan par saison, privilégiant les destinations étrangères et lointaines (Dubaï, Iles Vierges, USA, Afrique du Sud, Mexique ou encore Brésil...entre autre permettant d'associer les vacances en famille et la pratique de son sport.
En 2012, un changement important dans sa carrière de triathlète va changer beaucoup de chose. La collaboration avec le coach Guy Hemmerlin lui a permis de structurer son entrainement ce qui s'est concrétisé en 2015 par sa première qualif pour le Kona d'Hawaï. Depuis l'histoire d'amour dure encore et encore...avec un rêve chaque année...y retourner l'année d'après. Une fois de plus en famille, la Team Perrot's, car c'est la le plus important pour lui. Voir sa petite fille de 5 ans participer à l'IronMan Kid hawaïen ou d'être accompagné de Cathy, son épouse, son "Chaman" comme il l'a surnomme, si importante dans sa prépa, dans ses courses, dans la gestion de ses blessures ou dans ses moments de doutes. Car se lancer dans l'IronMan quand on est deux, c'est un projet de couple tant il peut être parfois contraignant et stressant. On a pas fini de parler de la Team Perrot's à Hawaï.



Commentaires