MOI...DÉLÉGUÉ DU MATCH NIMES MARSEILLE

Samedi 14 septembre...15 heures...Stade de la Bastide...Championnat de France U17 nationaux. Au programme du jour, les U17 du Nîmes Olympique reçoivent leurs homologues de l’Olympique de Marseille. Un homme a un rôle important dans ce genre de match. Un rôle dont on parle peu et que JuSports30 a décidé de vous faire découvrir...de l’intérieur. Un rôle ou l’organisation est primordiale afin d’assurer le bon déroulement de la rencontre. Grâce à Marcel Collavoli, délégué de cette confrontation. Délégué FFF depuis 2010, après l’avoir été en district des 2002 puis en ligue, celui qui est aussi membre dans une commission de district et président de commission de la Ligue Occitanie, arrive au stade à midi (3 heures avant le coup d'envoi). S’en suit une prise de contact avec le Responsable Sécurité du club recevant et une visite en sa compagnie des installations. Quelques minutes après a lieu le premier contact avec les dirigeants et coachs ainsi que les visiteurs. Les arbitres qui viennent d’arriver sont salués. Des consignes sont données pour le match. Le délégué va alors vérifier les équipements pour éviter les même couleurs.. Pendant l'échauffement, il reste aux alentours des vestiaires et surveille également l'échauffement de tous. Il profite de ce moment pour finaliser la protection des divers acteurs de la rencontre avec le Responsable Sécurité notamment mise en place du dispositif. Les deux équipes viennent de pénétrer sur la pelouse et entament leur rencontre. Pendant le match, Marcel s’occupe de la gestion des bancs (blessés, remplacements etc) ainsi que les problèmes qu'il pourrait y avoir en tribune (aucune intervention de la part du Délégué sur l'arbitrage). Une personne est à ses côtés pendant le match (Commissaire de club) pour m'aider tout au long de la rencontre (envoi de ballons). Il n’y aura aucun problème sur ce match remporté par les jeunes nîmois. A la fin du match, avec les arbitres, c’est remplissage de la feuille de match et feuille de recette si il y a. Après avoir vérifié que les installations ne sont pas détériorées, il accompagne les visiteurs et les officiels à leurs véhicules. De retour à la maison, c’est l’heure du rapport sur la rencontre (qu'il y ait eu des incidents ou pas) qui doit arriver à la FFF dans les 24 heures suivant la rencontre.






Commentaires