RIEN NE VA PLUS A L'OAC, BEAUCAIRE ET AIGUES MORTES S'EN SORTENT PLUTÔT BIEN FACE A 2 RÉSERVES PRO

Il n'y a pas encore le feu au lac mais les Alésiens de Stéphane Saurat vont vite devoir prendre des points au risque de se retrouver en difficulté. Samedi soir, c'est un non match qui a ponctué les 90 minutes de la jeune équipe oacienne. Cueillis à froid d'entrée de jeu par l'équipe de Blagnac, les cévenols ne se sont jamais remis de ce but encaissé à la 5e minute. La réaction était très stérile et les actions les plus probantes étaient pour les visiteurs. La pause arrivait à point nommé pour que le coach recadre son équipe. mais le début de seconde période était catastrophique, les alésiens encaissaient deux buts coup sur coup (51e et 53e) et se retrouvaient mené 0/3. La réaction trop tardive a un quart d'heure de la fin ne changeait rien malgré le but de l'inusable Cristian Ferreira. L'OAC est à la fin de cette journée lanterne rouge de cette poule de National3. Une réaction est vite, voire très vite attendue.
Le Stade Beaucairois et l'USS Aigues Mortes ont été a peu prêt confronté au même style de problème ce week-end...à savoir affronter une réserve pro. L'équipe B du Toulouse Football Club est venu dans le Gard avec un onze composé quasiment de tous les finalistes de la dernière coupe Gambardella, celle du Rodez Aveyron Football comptait elle dans ses rangs six joueurs professionnels. Difficile de rivaliser et ça c'est vu sur les deux terrains. deux équipes qui n'ont du leur salut qu'a leur deux gardiens, Geoffrey Saintot côté Beaucairois et Sami Bari, jeune troisième gardien du club, côté Saliniers. La seule différence entre les deux matchs, c'est que les joueurs de Sofyan Carletta avaient frappé les premiers par l'inévitable Sabadi Sylla avant de se faire rejoindre avant la mi-temps, les joueurs de Yohan Borg ont du eux attendre le dernier quart d'heure sur un coup franc de Morgan Marion pour obtenir leur égalisation. Les deux équipes gardoises ont terminé leurs matchs sur le score de 1/1.


Commentaires