A LA RENCONTRE D'EMMA BOUDINAUD...CAVALIÈRE DE HORSE BALL

Après l’arrêt de l'équipe du Horse Ball Nimes, pourtant promue en Elite Pro (1ere division française), elle est l'une des rares représentantes gardoise dans ce sport très spectaculaires. Je vais suivre son parcours tout au long de la saison tant avec son équipes des elfes de Salon de Provence, avec qui elle a gagné 3 de ses 4 premiers matchs, tant avec l'équipe de France. Voici en attendant, un interview de présentation
JS30: Peux tu te présenter et quel lien as tu avec le Gard?
EB: Je m’appelle Emma Boudinaud , j’ai 21 ans. Je pratique l’équitation depuis que je suis toute petite et le horse ball depuis mes 8 ans. Je suis née et j’habite dans le Gard.
JS30: Comment arrive t on au HorseBall?
EB: On arrive au HorseBall en commençant par s’inscrire dans le centre équestre pas loin de chez soi pour de l’équitation classique. Ensuite si dans notre centre équestre on a la chance d’admirer ceux qui le pratique déjà, comme Arnaud Mazas (meilleur joueur cadet de son époque) on ne peut que vouloir s’y essayer.
Et si on aime le poney et en plus de ça le jeu en équipe alors on accroche  très vite a cette discipline équestre qui est des plus spectaculaire.
JS30: Quel est ton parcours sportif dans cette discipline?
EB: J’ai débuté par la catégorie poussin (9-10ans) dans le club de Fournès puis benjamins, minime et enfin cadet sous les couleurs d’Aramon où nous finissons sur une 2 e place en cadet élite au championnat de France à Lamotte Beuvron. Cette performance me permet d’être sélectionnée en équipe de France -16 ans. Nous sommes sacrés champions d’Europe à Segovie en Espagne. Ensuite je suis mes coéquipières de cadets dans les écuries des elfes à Salon de Provence. On débute dans la catégorie amateur fille, et nous terminons 1 ère au championnat de France. Nous accédons ainsi à la catégorie Pro féminine où nous terminons 2nd ce qui nous donne accès  à la catégorie au dessus, la Pro Élite Féminine. Cette année ci nous sommes là plus jeune équipe du championnat et l’expérience nous manque, on termine avant dernière synonyme de relégation. Tout compte fait nous somme repêchées et terminons 3 e. Cette performance me permet d’accéder à l’équipe de France ladies où nous remportons le titre de championne d’Europe à ponte de lima (Portugal) cet été.
JS30: Peux tu nous présenter ton partenaire à quatre pates sur lequel tu montes?
EB: Akrene est la jument que je monte. Elle est souvent très à l’écoute et me permet de faire ce que je veux sur un terrain. Son point fort est son dressage sur la touche ce qui me permet d’attraper quelque ballon à l’équipe adverse.
JS30: Tu jongles entre tes études et ton sport, comment est ce que tu arrives à concilier les deux?
EB: J’étudie en Belgique et la compétition se déroule environ un week-end tous les mois et demis dans toute la France, on rajoute à cela un week-end d’entraînement par mois avant la compétition. Ça fait beaucoup de route à chaque fois cependant mes parents côtoient aisément les chevaux eux aussi donc ils m’aident beaucoup en terme de logistique.
JS30: Quels sont tes objectifs pour cette nouvelle saison? Et que peut on te souhaiter sportivement pour celle ci?
EB: La saison a débuté début septembre à Lignieres, et  se termine début juin à Cluny. On aimerait faire aussi bien voir mieux que la saison dernière mais les équipes adverses ne nous jouent plus comme « promues » mais  maintenant comme « 3 e du championnat pro élite féminin » donc c’est une pression en plus qu’on va devoir gérer cette année. En parallèle du championnat il y a la Coupe de France, qu’on jouera aussi, cela rajoute des week-end au calendrier. Et en plus la Ligue Méditerranéenne qui se joue deux week-end en Espagne, un en France a Béziers , et un dernier en Italie. Cette ligue est intéressante car elle permet d’affronter des équipes espagnoles, italiennes et permet de voir où on se situe face au niveau de jeu internationale.





Commentaires