GRACE A UNE DÉFENSE RETROUVÉE, BOUILLARGUES FAIT UN PAS DE PLUS VERS LES PLAYOFFS

Je sais pas si les filles du Bouillargues Handball Nîmes Métropole étaient au parnasse jeudi soir mais leur victoire de samedi ressemble dans la physionomie du match à la superbe victoire de l'USAM face à Nantes. Une grosse seconde période défensive avec seulement 9 buts encaissés et 15 marqués...Ca vous rappelle personne??? Avant cela, il était important que les filles de Delphine Cendre se rassurent après deux défaites face aux deux co-leaders. Une victoire était impérative dans l'optique des PlayOffs, objectif avoué en début de saison par le président Maestrini. Pour cela, l'équipe retrouvait Chloé Roelandt, remise un peu plus tôt que prévu de son problème de cheville. Les bouillarguaises prenaient les devants rapidement avec une grosse entame de match 7/3 après 7 minutes de jeu. Mais c'était sans compter sur une équipe de Bègles qui elle aussi devait gagner pour espérer les PlayOffs. Les girondines s'accrochaient et vu que dans le même temps les gardoises connaissaient un gros passage à vide offensif de 12 minutes sans marquer un but, ce sont les béglaises qui rejoignaient les vestiaires en tête 14/15. Le discours de Delphine Cendre devait être musclé à la mi-temps car dès le retour des vestiaires, les partenaires de Mouna Chebbah resserraient leur défense. Avec une Typhanie Plée encore efficace dans ses buts, les bouillarguaises produisaient une seconde période de grande qualité qui leur offrait une victoire des plus importante. Ce qui faisait dire à la gardienne du club gardois: «On devait gagner ce match et on l’a fait toutes ensemble. On a retrouvé notre défense et ça fait plaisir! On ne prend que 23 buts. On y croit toutes aux playoffs, c’est notre objectif. C’est dommage la trêve arrive maintenant... mais on aura le temps de bosser dur pour garder cette bonne dynamique et gagner les matchs du mois de janvier.Si on fait un 4/4 on ira en playoffs. »
Place maintenant à la réception de Bourg de Péage samedi en coupe de France.








Commentaires