LES BOUILLARGUAISES PROCHES DE L’EXPLOIT

Les filles du Bouillargues Handball Nimes Métropole sont passées très près d’un authentique exploit. A 9 secondes de la fin du match, les filles de Delphine Cendre menaient d’un but. Mais la viganaise Cindy Champion sauvait son équipe de Bourg de Péage au buzzer. Et ce 16e de finale allait se jouer aux penaltys.
Mais avant cela, le match, un moment menacé par les fortes chutes de neige tombées sur la Drome, voyait les gardoises tenir tête aux pensionnaires de Ligue Butagaz Énergie. Certes pour l’occasion, le staff dromois avait rajeuni son groupe (l’ex du Hbc Nimes Madeleine Boudard n’était pas sur la feuille de match) mais Bouillargues se présentait sans Chloé Roelandt, Manon Lachaize et se voyait privé de Eva Heintzmann qui se blessait à l’échauffement un peu plus de 10 minutes avant le début du match. Les filles du président Maestrini tenaient tellement tête aux partenaires de leur ancienne joueuse Candice Maurin qu’elles viraient en tête à la pause 11/12. La deuxième période était plus à l’avantage des locales mais les Bouillarguaises ne lâchaient jamais prise et restaient toujours à portée de leurs adversaires. A tel point qu’a 5 minutes de la fin elles passaient devant jusqu’à ces 9 secondes et l’égalisation de Champion. Les penaltys allaient tourner malheureusement à l’avantage de Bourg sur le score de 4/1. L’aventure en coupe de France s'arrêtait donc dans la Drôme. Avec forcément quelques regrets??? La coach Delphine Cendre me déclarait ce matin: « On était tout près de l exploit ! On était devant d un but à 9seconde de la fin ! Je suis satisfaite car nous finissons sur une note positive pour le moral et la confiance et contente aussi de la prestation du groupe qui était vraiment rajeuni avec les absences de Chloé ,Manon et Eva qui s est blessée à 12 minutes du match. Du coup des filles comme Sarah Nabil (2001), Istifada Hassanaly (2000) Lola Janackovic et Joana Subra ont eu du temps de jeu et se sont bien débrouillées. Avant le match, le discours était de se faire plaisir avant tout et de jouer à 200% pour pouvoir rivaliser avec une D1 et qu on avait rien à perdre .
Tout à été respecté même si nous avons manqué d expérience sur la fin de match pour garder la victoire dans le temps réglementaire. Une belle aventure qui s achevée mais le plus important sera maintenant le mois de janvier »


Commentaires