MALGRÉ BERNARDONI, LES CROCOS FONT UNE TRÈS MAUVAISE OPERATION

Et pourtant à l’heure de jeu, les choses se présentaient plutôt pas mal pour les joueurs du Nîmes Olympique, Metz était accroché chez lui, Dijon mené et grâce à un Paul Bernardoni, de retour, en mode mur, les crocos, sans être étincelants, contrariaient les joueurs du SCO d’Angers qui alignait au début du match 3 de ses 4 anciens nîmois (Butelle, Bobichon et Alioui, Thioub était lui remplaçant) Mais en demi heure, la tendance s’inversait...en défaveur des nîmois. Juste après l’heure de jeu, sur un énième arrêt du portier nîmois, le ballon était dégagé sur Thomas Mangani qui d’une reprise trouvait le chemin des filets. Sans véritable réaction après ce but, les joueurs de Bernard Blaquart s’inclinaient 1/0 et dans le même temps Dijon renversait Rennes. Mauvaise soirée et le match de Samedi aux costières face à Metz, concurrent direct au maintien, qui devient crucial pour les crocos histoire de ne pas se retrouver trop distancé avant les fêtes et le début d’un mercato où il risque de se passer des choses.
Crédit photos: Ouest France


Commentaires