HREBICEK EMPÊCHE LE DUO CUSSOT/GAULT DE FAIRE LE DOUBLÉ SUR LES 3 COLLINES

Il aura fallu une Mélanie Hrebicek, venue en voisine de Marguerittes, déjà en pleine forme pour cette première course de l’année 2020, pour empêcher le duo Sissi Cussot/Emmanuel Gault de dominer le 20 kilomètres de la course des 3 collines organisée par l’association Cap Bombonera chère à Olivier Martinez. Car il est de tradition que l’année civile en matière de running débute autour de Saint Gervasy par cette course, et ses deux parcours de 10 et 20 kilomètres, qui alterne partie roulante et passage trail. Le couple de gardois n’avait pas pris de dossard depuis la Sainte Lyon début décembre et reprenait la compétition après une semaine de coupure et de petits excès du aux fêtes de fin d’année. Si Emmanuel avait de bonnes jambes et l’emportait avec 42 secondes d’avance sur Corentin Combes, Sissi elle devait se contenter d’une deuxième place qu’elle, comme elle me l’a dit, affectionne bien. Souvent habituée aux secondes marches du podium, elle a du s’incliner face à une Mélanie Hrebicek qu’elle ne connaissait pas avant la course et qui a été tout simplement plus rapide qu’elle. Après une début de course, ou les deux femmes jouaient au yoyo, la marguerittoise prenait un petit avantage sur l’uzetienne. Alors qu’elle la gardait un petit moment en point de mire, la licenciée du CA Balma devait se résoudre à laisser définitivement partir Mélanie qui franchissait la ligne d’arrivée avec 2 minutes d’avance. La bellegardaise Justine Garnodier prenait la 3e place d’une course féminine relevée ou Marjorie Janas du Rtn30 prenait la 4e place, Estelle Ribe des bipèdes de la vaunage la 5e et Nathaly Cedat, la triathlete finisher de l’ironman d’Hawai au mois d’Octobre la 6e.
Sur 10 kilomètres, Quentin VonHof s’imposait avec presque 1 minute d’avance sur Vincent Targues du Rtn30 et Nidal Kochrad de courir à Beaucaire. Chez les féminines, la victoire revenait à Emilie Villermy devant deux habituées des podiums gardois Noëlle Lacoste et Joëlle Filaire.
Crédit photo: page facebook Sylvaine Cussot Emmanuel Gault.

Commentaires