PRANDI, GUIGOU AUTOPSIE D'UN EURO RATÉ

Elohim Prandi 2 sur 7, Michael Guigou 7 sur 9... Il n'y aura pas grand chose a reprocher aux deux joueurs de l'USAM lors des deux matchs de cet Euro raté des bleus, qui pour la première fois depuis 30 ans sont éliminés au tour préliminaire. Elohim Prandi, qui avait pourtant montré un sacré potentiel lors des deux matchs de Golden League précédant l'Euro, n'a pas été utilisé autant que ce que l'on pouvait l'espérer. Et quand il l'a été ce n'était pas les conditions idéales en témoigne son 1 sur 6 du match face a la Norvège. Quand à Michael Guigou, il aura été avec Ludovic Fabregas un des rares à tenir son rang. Toujours aussi efficace quand il s'agit de tirer un penalty (4 sur 5 dans cet exercice), Mika a fait du Guigou, et même si ses jambes sont vieillissantes, il est toujours aussi précieux. Ce n'est pas de ce coté la qu'il faut aller chercher des raisons a la désillusion qui a touché les bleus en Norvège mais plutôt du coté défensif face au Portugal (seulement 7 arrêts sur 34 tirs face aux lusitaniens, de l’inefficacité des arrières face aux norvégiens (un triste 8 sur 26 au tir pour la base arrière) et trop de pertes de balles lors des deux matchs. Bref, il convient de se reconcentrer sur le TQO de Paris du mois d'avril et espérer que cette crise ne sera pas trop longue et que les bleus verront Tokyo.
Crédit photos: Stéphane Pillaud




Commentaires