BEAUCAIRE FUTSAL N'Y ARRIVE PLUS MAIS NE LÂCHERA PAS

"On a très mal commencé le match car on prend un but rapidement. Après ils mettent encore un 2e but et on est mené 2/0. On pousse avant la mi-temps, on essaye de marquer, mais on y arrive pas. Leur gardien fait un gros match et nous on est pas assez efficace devant. On revient en 2e mi-temps avec de meilleures intentions. On marque enfin ce but qui fait 2/1 (par Andres Jimenez) mais on se fait refroidir rapidement. Ils remettent un but, ce qui fait 3/1 pour eux. C'était un match ou c'était la guerre en fait. (Le score passe vite à) 4/1 pour eux. On passe alors en power play. Je fais alors une passe dé à Younes (Henni Mansour), ce qui fait 4/2. Mais on perd le ballon et sans gardien on se retrouve mené 5/2. On marque un 3e but à 2 minutes de la fin par Wilmar (Ramirez Léon) mais finalement ce match se solde par une défaite 5/3 à Kingersheim.
Maintenant, il ne faut pas perdre espoir, se remettre au travail. Et il faut gagner tous nos matchs car si on fait un nouveau match nul ou une nouvelle defaite, on pourra oublier la montée." 
Les mots sont forts et sont signés Anthony Grasso, l'international du Beaucaire Futsal après la nouvelle déconvenue de son équipe en 2020. Car le club gardois n'a toujours pas gagné en 2020. Heureusement la défaite du leader Chavanoz a domicile face a Pfastatt ne condamne pas encore les beaucairois qui ne devront plus faire de faux pas pour espérer remonter en D1. Rendez vous le 14 mars avec la réception de Plaisance All Stars
Crédit photo: FC Kingersheim Futsal

Commentaires