FIN DE MATCH CRUELLE POUR UN USAM DE RETOUR DANS LA COUR DES GRANDS

59e minute et 30 secondes...Après le temps mort, la dernière possession va être pour Rhein Neckar Lowen. Le club allemand, qui est un grand du handball européen, s'est fait bouger tout le match par une équipe de l'USAM qui retrouve le parfum des phases de poule européenne. le groupe nîmois est certes inexpérimenté à ce niveau mais celui ci est valeureux, généreux. Et en arrivant à Mannheim, les joueurs de Franck Maurice auront imposé en plus du talent de certaines de ses individualités (encore un beau match de Mohammad Sanad ou quel but de Elohim Prandi) la grinta nîmoise. Peut être ce qui lui aura coûté le match a un moment car la différence entre l'indiscipline et la grinta est fine. Et les expulsions par deux fois de deux minutes de Rémi Salou et Luc Tobie en sont le meilleur exemple. Mais malgré ce, la Green Team aura fait la course en tête quasiment tout le match jusqu’à cette 59e minute et 30 secondes. Ce temps mort. Ce score de 31/31 à 30 secondes de la fin. Et... ce tir allemands contré par la défense nîmoise qui retombe dans les mains de Kohlbacher à 2 secondes de la fin. Et ce dernier qui bat Rémi Desbonnet. Cruel mais c'est ça le haut niveau et Nîmes est de retour dans la cours des grands... Un USAM qui essayera d'ouvrir son compteur de points face aux espagnols de Cuenca samedi au parnasse. Des espagnols vainqueurs des danois de Holstebro.
Merci à Marion pour les photos de Mannheim








Commentaires