"JE VEUX MONTRER QU'ON PEUT FAIRE APRÈS..."

C'est hier en fin d'après-midi que Maryline Amalberti, 48 ans, nîmoise depuis 32 ans, présentait son bolide. Un beau Toyota Land Cruiser tout fraîchement sérigraphié et récupéré dans la région auxerroise il y a une dizaine de jours. Un bolide pour un projet datant d'il y a deux ans, a savoir participer au rallye Aïcha des Gazelles. Mais que Maryline avait du mettre en sommeil sans avoir la certitude un jour de pouvoir le faire. Car il y a deux ans, après des douleurs au ventre et un ventre qui gonfle soudainement, Maryline se rend aux urgences de Nîmes. Cancer, le mot est lâché... Le professeur Quenet de la clinique du Val d’Aurel a Montpellier l'opère alors sans savoir si elle va vivre après cela. Pourtant il lui sauve la vie, après une 3e opération de 12 heures. Sur son lit, après la chimio, avec une cicatrice qui traverse son ventre de haut en bas, Maryline prend alors une décision forte. elle vivra son rêve et participera au Rallye des Gazelles en 2020. Ce qui lui laisse 8 ou 9 mois pour monter son projet. Des lors, c'est parti, tout d'abord trouver une copilote car si elle avait pensé a sa meilleure amie, ce n'est pas possible pour cette dernière. Alors quitte a vivre une aventure, autant la vivre entièrement. Ce sera avec une inconnue. Après un premier échec, son choix se porte sur Aurélie, Dijonnaise de 43 ans. Ca matche bien entre les deux, ce sera elle. Maryline se démène et trouve des aides ( la boite informatique Artemis, FIC, Bleu Libellule, Nîmoise pure souche et les dirigeants commerciaux de France). Le budget est bouclé. En janvier, c'est un premier départ pour le Maroc avec cette phrase "c'est juste magnifique de conduire dans les dunes", à la mi février c'est parti pour un stage d'orientation. Maryline se fait même écrire des courriers par ses proches, pour les moments ou ca ira moins bien. Puis la voiture est récupérée, sérigraphiée, présentée. Avant le grand départ le 12 mars de Nice pour une arrivée prévue le 28 mars sur la plage d'Essaouira. "Heureuse car je voulais être sur la ligne de départ et avec le temps qui passe, envie de faire au mieux" "On va en chier. je m'attendais a quelque chose de plus facile mais après le debrief, je sais que je vais en chier" "Y a des filles qui ont déja fait la course plusieurs fois et moi mon but est d'arriver". Mais il y a une chose qui est sure, et Maryline y tient beaucoup c'est qu' "il faut vivre ses rêves". A suivre....





Commentaires

  1. Superbe articlee pour une jeune femme qui le vaut bien affectueusement la maman de marjorie

    RépondreSupprimer
  2. Bien sur que tu vas y arriver car tu as déjà prouver que tu es forte☆☆☆
    La maman de Guilhem

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire