LE DUO DE COACHS DE BOUILLARGUES, QUE FAITES VOUS PENDANT LE CORONAVIRUS?

Le Coronavirus a stoppé net le monde du sport. Et le sport gardois n'a pas été épargné par cela. Plus de compétitions, plus d'entrainement d'équipe. J'ai décidé durant cette période d'aller à la rencontre des sportifs gardois, des coachs gardois, des présidents gardois et des clubs gardois pour savoir comment ils vivent ce moment inédit. Place au duo de coach du Bouillargues Handball Nîmes Métropole, la coach Delphine Cendre et son adjoint et préparateur physique Olivier Martinez.
JS30: Quel est votre situation par rapport au club ? Ou êtes vous? Et dans quel état d’esprit?
DC: Depuis le 16 mars ,je suis en arrêt de travail pour garder ma fille de  9 ans et dont l école est fermée. Nous ne nous entraînons plus« handballistiquement » depuis le jeudi 12 mars .
Je suis confinée à Garons avec ma fille et mon homme mais nous ne sommes pas à plaindre car nous avons un jardin et de l espace pour bouger .
Je suis un peu angoissée par rapport au Corona et le fait que moi ,mes proches ou mes connaissances ne soient touchés et angoissée aussi par rapport à l avenir du club car nous ne savons pas quand nous allons reprendre à minima les entraînements, dans quelles conditions et surtout comment le club va sortir financièrement de cette période .
OM: En tant qu’indépendant, ma situation deviendra difficile si cette crise perdure. Je n’interviens plus officiellement au sein du club depuis le 15 mars et reprendrait dès que la crise sanitaire sera terminée. C’est ce qu’on a convenu avec les dirigeants.
J’ai la chance de vivre dans un magnifique village à St Gervasy en pleine Garrigue, je n’ai pas le droit de me plaindre.
Je subis comme tout le monde mais relativise beaucoup car rien de si grave n’arrive jamais par hasard. On fait tout depuis des décennies pour perturber l’équilibre naturel et environnemental qui nous entourent malgré les cris des lanceurs d’alerte.
JS30: Que font une coach et un préparateur physique pendant une crise comme celle que l’on est en train de vivre?
OM: D’abord, je prépare des séances d’entraînement pour le groupe. Sous forme de renfo, circuit training, crossfit en variant selon l’objectif de ma séance. Tout se fait sans matériel ou presque. On entretient les qualités de souplesse, force, vitesse, adresse  et les filières aérobie voir et anaérobie sous différentes intensités. J’en prépare d’autres pour l’équipe 2 du BHNM qui est demandeuse aussi puis pour mon club de course à pied Cap Bombonera et pour des amis qui chaque jour affluent car la sédentarité commence à se voir. Puis, je m’entretiens aussi, coupe du bois pour mettre mon terrain aux normes « prévention incendies » et m’occupe de mes 2 garçons. Bref, je suis occupé.
DC: Pendant cette période, un coach est à l arrêt mais met un autre emploi du temps en place qui n est plus rythmé par les Entraînements et on essaie de faire un maximum de choses à l extérieur de la maison comme du jardinage , de l élagage ou du sport.. un peu ..
et tout cela en faisant aussi la maîtresse  pour ma fille ..
JS30: Tu as tes joueurs ou joueuses au tel régulièrement? Tu les trouves comment?
DC: Je suis en relation avec mes joueuses via notre groupe Wathsapp..je suis ce qu elles font comme entraînement avec Olivier qui leur donne un programme journalier à faire ..elles font des vidéos ,elles expliquent leurs ressentis par rapport aux séances ,c est important de garder le lien avec elles . En cette période Je suis plutôt le second et Olivier le commandant et il assure ! merci à lui car il a la patience de répondre a tous leurs besoins et questions quotidiennement ! Et avec 18 filles ça en fait dès questions!! Après la frustration du début du confinement et la déception car nous ne savons pas si nous allons rejouer ..je les sens investies et très demandeuses pour rester en forme et c est appréciable surtout pour ne pas effacer tout ce qu on a fait jusqu’à présent .
OM: Oui on a créé un groupe qui nous permet d’échanger sur les contenus et programmes des séances. Ça devit un peu parfois. Elles sont volontaires, efficaces et restent motivées pour le moment. J’ai un super groupe qui bosse bien même à distance. Je vais les retrouver affûtées comme des dagues. J’espère du moins...
JS30: Quel bilan faites vous de ces 8 mois de compétitions?
OM: Très satisfait du travail réalisé et de cette 3eme place. Après, on a une équipe jeune, des moyens limités mais  un club sous l’impulsion de Philippe Garnier et Sylvain Maestrini qui a de l’ambition. Soyons patients, prudents mais ambitieux!
DC: C'est un bilan positif car nous avons atteint notre objectif du début de saison puisque nous sommes maintenus et en plus avec un groupe ou la moitié des filles sont issues de la formation Gardoise .
JS30: Quel est ton meilleur moment de ce début de saison et inversement qu’est ce que tu aimerais changer?
DC: Mon meilleur souvenir sera le match qui nous a libéré de la pression du maintien en D2 et ensuite sûrement comme toute l équipe le match au Parnasse où le public a répondu présent pour du sport féminin. Et je n aimerai rien changer car pour une fois cette saison tout allait bien ..
OM: Sans conteste, l’ambiance à domicile est mon meilleur souvenir. Nos supporters sont fantastiques et transforment nos résultats. J’ai adoré toutes nos victoires et détesté notre défaite à Plan de Cuques! J’aimerais qu’on puisse bosser avec plus de joueuses pro car beaucoup doivent travailler à côté. On a des entraînements bi-quotidiens pour nos professionnelles mais pas pour les autres. C’est rageant car on n’optimise pas leur potentiel.
JS30: Quel est ton message face à ce Covid19?
DC: Restez chez vous et prenez soin de vous et de vos proches
Gardez le moral et soyez patients pour gagner ensemble ce combat !
OM: C’est une guerre contre un virus qui demande des sacrifices et porte atteinte à nos libertés les plus fondamentales mais l’effort à fournir n’est en rien comparable aux sacrifices de guerre que nos ainés ont connu. Restons solidaires!
Juste un petit message si tu me le permets à Typh et Manon qui ont fêté leur anniversaire le 29 et 30 mars ainsi qu’à Yannis notre « super kiné » qui vient d’être papa d’une petite Emma!
Merci à toi pour ce que tu fais pour les sportifs Gardois. Je te souhaite la santé et toute la réussite tu que tu mérites dans tes projets.

Commentaires