LES BONES BREAKERS RETOURNENT EN N2

En déplacement à Thonon à l’issue du dernier plateau des phases fédérales, le deal pour les nîmoises des Bones Breakers était simple. Il fallait gagner et gagner par deux fois. Le tout sur une seule journée. Qui commençait bien d’ailleurs avec une victoire 145/128 face aux Bloody Skulls de Marseille. Malheureusement, le second match ne se passait pas bien pour les nîmoises qui s’inclinaient 94/208. Ce qui signifiait un retour en Nationale2. Ce qui rendait triste Gwladys Rath « On redescend en N2 malheureusement. Forcément déçues car on a beaucoup travaillé pour réussir à monter en N1 mais cette année nous avons perdus 4 joueuses de hauts niveaux, cela fait forcément la différence. Mais ça ne nous a pas empêcher à 11 joueuses (uniquement) de se bagarrer jusqu’au bout !!!! » Le coach Gwenn Wild voyait lui déjà plus loin « cette saison, on a dû faire face a deux départs dont celui de notre meilleure joueuse sur Nantes. Notre capitaine est elle tombée enceinte. Tout cela nous a fait un gros trou au niveau du scoring. On est parti sur Thonon avec 11 joueuses en sachant que ce serait difficile car on avait deux matchs le même jour. Lors du 1er match, les filles ont tout donné et ne sont pas économisées et c’est tout à leur honneur. Malheureusement on a pas su repartir sur le 2e match. On a baissé physiquement mais on a pas de regrets car on a tout donné. Contre Grenoble qui jouait aussi son maintien, ça a été un match physique tout en puissance. Mais les grenobloises ont montré plus d’envie mais nous n’avons aucun regret. Maintenant les phases fédérales sont finies, nous allons continuer l’intégration de nouvelles joueuses issues de l’équipe des BBones de Gwladys. Début mai, on aura un déplacement à Pibrac avec 3 matchs et je compte bien intégrer ces nouvelles joueuses. On a pas fini de parler des Bones Breakers... »




Commentaires