LES NÎMOISES EN 1/2 DE COUPE OCCITANIE

Ça avait tout du match piège. Un match chez le leader de Regionale2 avec une équipe remaniée et certaines cadres de l’équipe que Ludovic Gros le coach nîmois avait laissé au repos. Mais les nîmoises ont évité le piège et se sont qualifiées 1/2, certes dans la douleur, mais le foot féminin Nîmes Métropole Gard verra les demi finales de la coupe Occitanie. Et c’est le coach gardois qui nous donnait sa vision du match « Ça a été un vrai match de coupe contre une belle équipe de Sussargues qui avait choisi de nous attendre dans sa moitié de terrain en procédant par contre. Sur l'un d' eux elles obtiennent un coup franc à 30 mètre. Frappé directement sous la barre, ça fait 1-0. Nous égaliserons quasiment dans la foulée sur corner par Lakhssassi. La 2ème ressemble beaucoup à la 1ère, nous mettons un peu plus de percussion et nous procurons plusieurs situations que nous n' arrivons pas à conclure. Jusqu' à ce que notre Emilie Schaller après une énième percée dont elle a le secret et après un petit cafouillage, pousse le ballon au fond des filets pour nous donner l' avantage. Nous tiendrons le résultat jusqu' au coup de sifflet final malgré 2 grosses frayeurs dans les derniers instants. Je tiens à féliciter la belle équipe de Sussargues pour leur qualité et leur état d'esprit. Je félicite également mon groupe qui a su gagner ce match qui était loin de l 'être au coup d' envoi »
Auteure du but décisif qui envoie les gardoises au tour suivant Emilie Schaller savourait cette victoire  « Dès le début du match, on a eu le ballon et on a essayé de produire du jeu. Malgré qu'on ait eu plus de possession de balle, c'est sussargues qui ouvre le score sur un coup franc direct. On réagit de suite et Sara (Lakhsassi) égalise. Même si on dominait, nous n'avons pas réussi à prendre l'avantage au niveau du score mais on le savait toutes, il était impossible qu'on finisse au penalty.
On a donc continuer de faire notre jeu et ça a payé en 2e mi temps où ma première tentative de frappe est repoussée par la gardienne, mais le ballon me revient après un cafouillage dans la surface et je le pousse au fond des buts, ce qui nous donne la victoire!
On peut dire que l'équipe a été sous pression pendant tout le match et on s'est même fait un peu peur à la fin où sussargues s'est créé quelques occasions qui n'ont finalement pas abouties.
Mais l'équipe a tenu bon et nous voilà qualifiées pour les demi finales »
L’autre équipe gardoise qualifiée pour ces quarts de finale, l’Olympique d’Ales, a été éliminé 0/3 par l’AS Béziers.
Crédit photos: FFNMG


Commentaires