MES FOULÉES DE POULX PLUVIEUSES AVEC BASTIEN JANNETTA

Il avait finalement le sourire Jacques Cimetière, le président de Courir en Garrigue, l'association qui organise les foulées de Poulx. Car si la météo n'était pas de la partie pour cette 19e édition, ce sont tout de même plus de 300 participants qui ont pris part aux deux parcours de trail de 12 et 20 kilomètres et à un parcours un peu roulant de 6 kilomètres. Et sur ces 300 participants, plus de 100 sont venus le jour J malgré la pluie qui ne cessait de tomber depuis le matin et qui a eu la bonne idée de perdre de son intensité quelques minutes avant le départ de la course.
Ces foulées de Poulx avaient été avancé de quelques jours (élections municipales oblige) et vu leur proximité avec le CévenTrail et le trail du ventoux (qui ont lieu ce week-end), elles allaient servir de répétition générale à beaucoup de trailers.
De la ligne d'arrivée, Bastien Jannetta, un des trailers gardois en forme du moment (après sa victoire en espoirs sur le Gruissan Phoebus Trail) et qui s'alignera sur les pentes du géant de Provence, avait fait impasse sur la capitale de la Garrigue mais celui voyait Steve Rovini, lui aussi en bonne forme en ce début 2020 prendre la seconde place sur le 6 kilomètres, battu seulement par le revenant de l'ACN Anduze Nordine Medjaouri. Sarah Chabert remportait elle la course féminine sur cette distance. Il voyait aussi son partenaire de club (Team trail Spirit) et local de cette course Steeve Léonard prendre la 3e place (sans se perdre cette fois) d'une course dominée par Johann Montignes. Il a aussi vu sa petite sœur Justine (dossard 646) gagner la catégorie junior sur cette distance ou la bellegardaise Linda Reuse s'est imposée avec plus de 4 minutes d'avance sur la cévenole Céline Martin et sur la voisine de la Bombonera Saint Gervasienne Emmanuelle Martinez. Enfin, il a vu un autre de ses partenaires Anthony Bernard finir au pied du podium ou Gregory Barbier qu'il retrouvera sur le Ventoux est monté sur la plus haute marche devant le vainqueur de l'édition 2019 Damien Portal mais surtout la pensionnaire du running club de Bellegarde Justine Garnodier être la seule féminine a descendre sous les 2h (1h56'43") tout en étant malade et en s'étant arrêtée une bonne minute. Celle ci conserve le titre qu'elle avait acquis en 2019.






Commentaires