QU'EST CE QUE TU FAIS PENDANT LE CORONAVIRUS, LE "GARDOIS ROCKET"???

Le Coronavirus a stoppé net le monde du sport. Et le sport gardois n'a pas été épargné par cela. Plus de compétitions, plus d'entrainement d'équipe. J'ai décidé durant cette période d'aller à la rencontre des sportifs gardois, des coachs gardois, des présidents gardois et des clubs gardois pour savoir comment ils vivent ce moment inédit. Place a celui que j'ai surnommé le "gardois rocket" en référence au film "Rasta Rocket", le pousseur gardois de l'équipe de France de Bobsleigh à 4 Lionel Lefebvre
JS30: Quel est ta situation actuellement? Ou est ce que tu es? Et dans quel état d’esprit?
LL: La trêve de fin de saison vient de se terminer et là nous sommes dans la phase où nous reprenons l’entraînement progressivement. Nous en profitons pour faire le travail de fond de début de saison soit du travail de courses et renforcement spécifique car c’est essentiel pour préparer les futures montée en puissance.
Au niveau de l’état d’esprit je suis motivé comme jamais mais je reste alerte sur mes entraînements pour ne pas dévier de la ligne directrice recherchée dans cette phase.
JS30: Tu vas continuer à t’entraîner? Tout seul? avec un coach ou avec ton club?
LL: Bien sûr je continue à m’entraîner, l’année dernière j’ai construit une surface de 20 m² exprès pour m’entraîner à domicile même si il me manque un petit peu de matériel j’ai tout ce qu’il faut pour la phase en cours. Cependant si le confinement dure un peu trop longtemps il faudra que je trouve d’autres stratégies ou que je commande du matériel en plus pour pouvoir travailler différemment c’est-à-dire plus lourd, car je suis loin d’avoir les 200kg de poids nécessaire pour les squat chez moi 😂 et j’ai le budget ahah.
Au delà de ça j’avais prévu de faire les interclubs de lancer de disque et pourquoi pas les championnats de France de lancer de disque mais cela dépendra de la durée du confinement car je ne peux pas progresser dans cette discipline si je ne peux pas lancer :/
JS30: Qu’est ce qui est prévu à ton programme d’entraînement?
LL: Les entraînements sont principalement constitués de travail de course donc pour cela je cours juste à côté de chez moi sur une légère cote en goudron sinon pour développer un peu les habiletés athlétique, je travaille avec des petites haies à domicile ou de la course en résistance avec un élastique. Plus de ça j’ai du travail de mobilité ainsi que de renforcement et développement de la force avec les haltères barres et poids traditionnel. La seul limite c’est l’imagination pour les exercices
JS30: Tu vois la suite des événements de quelle façon? Comment vas tu occuper tes journées?
LL: Je pense que lorsque le confinement sera retiré je reprendrais mon entraînement de façon traditionnelle c’est-à-dire à Nîmes ou à Rochefort. D’ici là ce n’est pas gênant que je m’entraîne à domicile car j’ai tout ce qu’il faut. J’organise mes journées en deux temps majoritairement le matin est dédié à tout ce qui est stretching et mobilité et l’après-midi plus orienté sur un travail spécifique soit de la course soit du renforcement ou du développement de la force je clôture chaque séance par un bain froid dans une eau à 12° histoire de stimuler la récupération musculaire ;)
JS30: On ne peut pas faire un trait sur ces 8 mois de compétition, que retiens tu de la 1ere partie de saison, quel est ton meilleur souvenir?
LL: Il y a pas mal de bons souvenirs dans cette saison un peu compliqué mais l’un des plus beaux souvenirs c’est notre deuxième place sur l’une des premières coupe d’Europe de la saison où là nous avons réalisé 2 belles pousser et de belles descentes qui nous ont conduit juste derrière les Russes 🥈
JS30: Allez pour finir, quel est ton message face à ce Coronavirus?
LL: Face à cette pandémie je pense qu’il faut tout simplement respecter les consignes données par le secteur de la santé et le gouvernement c’est-à-dire « Stay Home » et prendre son mal en patience car moins on respectera cela plus l’on compliquera la vie du personnel soignant déjà en difficulté :/

Commentaires