ALAIN PERROTEAU, QUE FAIS TU PENDANT LE CORONAVIRUS?

Le Coronavirus a stoppé net le monde du sport. Et le sport gardois n'a pas été épargné par cela. Plus de compétitions, plus d'entrainement d'équipe. J'ai décidé durant cette période d'aller à la rencontre des sportifs gardois, des coachs gardois, des présidents gardois et des clubs gardois pour savoir comment ils vivent ce moment inédit. Ils étaient il y a quelques mois 4 gardois a partir participer à la Mecque du Triathlon mondial, l'IronMan d'Hawaï. Je vous avais parler d'eux sur JuSports30, raconter leurs joies, leurs galères. On les retrouve en plein dans ce confinement. Pendant deux jours vous allez retrouver en interview ceux qui sont devenus finishers de ce grand événement. Et c'est de Beauvoisin qu'Alain Perroteau, le Gardois Hawaïen le plus expérimenté avec 5 Kona terminés consécutivement, nous répond sur son confinement.
JS30: Quel est ta situation actuellement? Ou est ce que tu es? Et dans quel état d’esprit?
AP: Depuis le 19 mars,  je suis confiné avec mon épouse à mon domicile à Beauvoisin.
Professionnellement,  je continue à gérer ma société et à assurer mes obligations en Télé Travail comme pour l’ensemble de mes employés.  Néanmoins Travaillant dans le secteur aéronautique mon activité tourne de plus en plus au ralenti ...
J’ai la chance d’habiter dans une villa avec jardin d’avoir une petite salle de sport donc je pense être privilégié et reste donc très positif dans cette période difficile.
JS30: Tu continues à t’entraîner? Qu’est ce qui est prévu à ton programme d’entraînement?
AP: Oui je continue à m’entraîner mais bien évidemment de manière beaucoup moins intensive pour deux raisons,  la première étant le confinement interdisant toute sortie en vélo sur la route, les séances de natation à la piscine ou en mer où les sorties longues en course à pied. La seconde étant l’absence d’objectif sur les prochaines semaines ... ce qui n’est pas le plus simple à gérer pour un compétiteur ...
Je suis suivi par un Coach qui me donne des programmes hebdomadaire basés sur de la musculation PPG ,  des séances de HT très variées avec beaucoup de changement de rythme pour éviter la lassitude et maintenir un semblant de forme en attendant la reprise. J’arrive aussi à faire des petites sorties en course à pied dans les chemins et bois autour de la maison.
JS30: Tu vois la suite des événements de quelle façon? Comment tu occupes tes journées?
AP: Je reste très optimiste sur notre capacité à sortir rapidement de ce confinement et reprendre une activité quasi normale en modifiant notre comportement et en étant respectueux des consignes sanitaires.
Dans l’attente,  j’occupe mes journées en restant très actif et en répartissant ma journée entre mon travail , un peu de sport, l’Equipe 21 et les plus belles étapes des TDF et des activités que je délaisse trop  souvent par manque de temps comme le bricolage ou le jardinage avec mon épouse... (activités souvent difficile a caser quand on s’entraîne entre 15 et 20h en plus de son travail..)
JS30: On ne peut pas faire un trait sur ces 8 mois de compétition, que retiens tu de la 1ere partie de saison, quel est ton meilleur souvenir?
AP: J’ai participé à Kona 2019 avec une blessure importante au ménisque nécessitant de nombreuses infiltrations pendant ma préparation et jusqu’avant mon départ pour Hawaï.  Sitôt la compétition terminée, je me suis mis en repos jusqu’a fin décembre pour soigner cette blessure. Les premiers mois de l’année ont été consacrés dans un premier temps au travail de fond pour retrouver la forme puis un stage intensif d’une semaine à Lanzarote  pour passer un palier avant les premières compétitions.
Ce que je retiens de cette première partie de saison, sur le plan sportif, c’est surtout l’annulation de mes deux objectifs principaux qui étaient le championnat Nord Américains à St Georges en Utah début mai où je visais le podium et le Slot pour Kona 2020 puis le championnat d’Europe à Frankfurt fin juin.
Un bon souvenir de ce début de saison reste mon stage à Lanzarote  ou j’ai découvert une île superbe ressemblant fortement à Kona avec des paysages fabuleux, des routes sublimes totalement dédiées a l’entraînement des athlètes en période hivernale.
Mais le meilleur reste à venir dès la reprise des courses ..
JS30: Une anecdote sur ton confinement?
AP: Une anecdote, pas vraiment hormis que j’ai redécouvert la tondeuse que j’avais délaissé depuis l’armée...sacré challenge.... a vous de juger...
Autre anecdote sur le confinement, il a permit à certain de révéler des talents cachés de cinéaste et de metteur en scène... inutile de le nommer ,  nous attendons tous ces aventures quotidiennes pour éclater d’un rire bienveillant dans cette période stressante ...
JS30: Allez pour finir, quel est ton message face à ce Coronavirus?
AP: D’abord un grand Bravo et un grand merci à notre personnel médical (dédicace spéciale à ma belle fille Anne-marie, infirmière ) et à toutes les professions nous permettant de passer ce confinement dans les meilleures conditions possibles.
Mon message pour le Covid  19 est le même que ma devise pour chaque IRONMAN que je fais, (Ne Rien Lacher, se battre pour aller au bout)
Restez confinés, sérieux et impliqués pour se sortir le plus rapidement possible de cette pandémie

Commentaires