ALAIN PORTES, QUE FAIS TU PENDANT LE CORONAVIRUS?

Le Coronavirus a stoppé net le monde du sport. Et le sport gardois n'a pas été épargné par cela. Plus de compétitions, plus d'entrainement d'équipe. J'ai décidé durant cette période d'aller à la rencontre des sportifs gardois, des coachs gardois, des présidents gardois et des clubs gardois pour savoir comment ils vivent ce moment inédit. Place aux coachs, entraîneurs, managers général, adjoints ou préparateurs en tout genre. Aujourd'hui c'est Alain Portes une des légendes de l'USAM Nîmes Gard, aujourd'hui sélectionneur de l'Algérie, qui m'a répondu.
JS30: Quel est ta situation par rapport à ta sélection? Ou es tu? Et dans quel état d'esprit?
AP: Après notre médaille de bronze en Janvier lors de la CAN en Tunisie, nous nous sommes qualifiés pour le Mondial 2021 d’Egypte, mais aussi pour le TQO de Berlin qui devait se tenir mi Avril. Comme tout le monde sait, les JO ayant été reporté d’un an, ce TQO comme celui de la France sera joué plus tard…mais on ne sait pas encore quand. J’avais mis en place un programme pour préparer ces deux échéances. Tout est remis en question bien évidemment, et j’attends de voir l’évolution de la situation pour rectifier tout ça. Je regrette que la dynamique de travail que j’avais installée en Aout dernier soit interrompue, mais c’est ainsi…
Je suis à Nîmes, chez moi. Heureusement, j’étais rentré d’Algérie quelques jours avant le confinement.
Je reste philosophe. Bien obligé de m’adapter à ce contexte mondial surréaliste. Un peu inquiet, forcément, mais je veux rester optimiste et espérer des jours meilleurs prochainement.
JS30: Qu’est ce que ça fait un coach pendant une crise comme celle que l’on est en train de vivre?
AP: Je garde le lien avec mes dirigeants algériens. Car ce qui se passe en Algérie est forcément très important pour moi et mon travail. Sinon, je fais comme si le TQO allait se jouer prochainement en regardant des vidéos de nos futurs adversaires, à savoir, l’Allemagne, la Suède et la Slovénie.
Je prends aussi du temps pour moi, en m’imposant par exemple une heure de sport par jour chez moi. Je fais ça tout le temps en principe, mais pas dans de telles conditions, bien évidemment.
J’en profite pour prendre des nouvelles de mes amis en Tunisie (où j’ai vécu 4 ans) où le confinement est prononcé aussi, et avec ceux du Qatar où j’étais encore il y a moins d’un an : eux sont confinés depuis le 10 Mars et le Handball ne reprendra qu’en Septembre là-bas.
JS30: Tu as tes joueurs au tel régulièrement? Tu les trouves comment?
AP: J’ai communiqué avec le capitaine de l’Equipe, Messaoud Berkous, qui vit à Alger. Il transmet aux autres joueurs mes consignes sur l’attitude à adopter. Car en Algérie aussi, le sport est à l’arrêt complet. Ils sont un peu perdus…et déçus de ne pas pouvoir enchaîner avec ce TQO et le programme que j’avais établi.
JS30: Quel bilan tu fais de ces 8 premiers mois de compétitions?
AP: Il est très positif. Nous avons réussi notre coupe d’Afrique. L’Algérie qui était descendue à la 6ème place est remontée sur le podium, et surtout, va retrouver les grands rendez-vous mondiaux (TQO, Championnats du Monde). C’est pour cela que les dirigeants algériens sont venus me chercher. Les objectifs ont été largement remplis. Je suis aussi très satisfait de ce que je vis humainement. Avec les joueurs, je sens une confiance sans faille dans ce que je propose, et mes dirigeants font tout pour m’aider et faciliter mon intégration.
JS30: Quel est ton meilleur moment de ce début de saison et inversement qu’est ce que tu aimerais changer?
AP: Il y a 2 grands moments :
- Le match de la Coupe d’Afrique Contre la Tunisie. Nous l’avons perdu de peu contre le pays organisateur. Mais surtout, 12 joueurs tunisiens avaient évolué en Equipe Nationale avec moi quand je travaillais là-bas . L’émotion était forte avec eux et les 12 000 spectateurs présents ce jour-là. J’ai ressenti beaucoup de respect du peuple tunisien, et beaucoup d’affection des joueurs à mon égard.
- Le match pour la Médaille de Bronze dans cette Coupe d’Afrique est aussi un moment fort. Ce fut un match compliqué, mais les joueurs algériens ont battu l’Angola avec une solidarité et une discipline tactique qui m’ont beaucoup plus.
Sinon, très honnêtement, je ne vois rien à changer dans ce début de saison.
JS30: Quel est ton message face à ce Covid19?
AP: Au-delà des consignes à respecter, je voudrais dire aux gens de rester optimistes. Le Monde subit une belle leçon, certes douloureuse. A l’avenir, il faudra veiller à changer nos habitudes de vie. La planète étouffe et nous le fait comprendre. Et ceux qui nous gouvernent vont devoir changer aussi leurs façons de faire !

Commentaires