CHRISTOPHER BERRAHO, QUE FAIS TU PENDANT LE CORONAVIRUS?

Le Coronavirus a stoppé net le monde du sport. Et le sport gardois n'a pas été épargné par cela. Plus de compétitions, plus d'entrainement d'équipe. J'ai décidé durant cette période d'aller à la rencontre des sportifs gardois, des coachs gardois, des présidents gardois et des clubs gardois pour savoir comment ils vivent ce moment inédit. Place a celui qui est mon partenaire radio sur canal30 pour une chronique 100% running gardois de plus en plus appréciée, le coureur pied de l'AC2A Christopher Berraho.
JS30: Quel est ta situation actuellement? Ou est ce que tu es? Et dans quel état d’esprit?
CB: Actuellement et vu le confinement imposé, j’ai dû laisser de côté mon boulot de coaching et de responsable commercial pour la marque de nutrition bio ATLET. Je suis chez moi à Saint Séries toujours en contact régulier avec les personnes que j’entraîne. De plus, je travaille tous les matins de 5h à 11h30 chez Intermarché à Manduel. Au niveau de la grande distribution, c’est un devoir de citoyen que de continuer à travailler pour subvenir aux besoins des personnes.
JS30: Tu vas continuer à t’entraîner? Tout seul? avec un coach ou avec ton club?
CB: Pour l’instant, je fais le strict minimum autorisé. Footing deux jours par semaine et le reste du temps, des séances de PPG dans mon jardin, des conférences en lignes et autres...
JS30: Qu’est ce qui est prévu à ton programme d’entraînement?
CB: Je n’ai pas de programme d’entraînement particulier. Mais, je suis déjà opérationnel pour le jour où notre rythme de vie pourra revenir à la normale. Je peux déjà te dire, qu’il y aura un grand changement pour moi dans cette année 2020.
JS30: Tu vois la suite des événements de quelle façon? Comment vas tu occuper tes journées?
CB: Je m’informe au maximum de la suite des événements concernant le confinement. Il ne fait qu’être prolongé compte tenu du grand nombre de cas touchés. Je vais continuer à occuper mes journées comme je le fais aujourd’hui et je verrai en fonction des restrictions ou non qui nous seront imposés.
JS30: On ne peut pas faire un trait sur ces 8 mois de compétition, que retiens tu de la 1ere partie de saison, quel est ton meilleur souvenir?
CB: Il est certain qu’à l’heure actuelle, je ne peux que me ressasser les souvenirs des entraînements et compétitions de ces 8 derniers mois. Le challenge Alès Agglo qui m’a tenu beaucoup à cœur pour mon Club, ma première expérience en tant que triathlète et en 3000 steeple. Je n’oublie pas non plus la saison de Cross qui a été chamboulée par le virus et ma préparation pour le semi-marathon de Montpellier. Mon meilleur souvenir pour ces derniers mois a été mon premier triathlon. Un défi pour moi de taille. Ça a vraiment été une super expérience. Ne pratiquant pas de vélo régulièrement et la natation encore moins, j’ai beaucoup apprécié la sensation que procurent ces 3 sports dans une seule et même compétition.
JS30: Allez pour finir, quel est ton message face à ce Coronavirus?
CB: Face à cette épidémie, je ne peux que conseiller de respecter les mesures sanitaires de sécurité qui sont vitales pour tous. Comme dirait le proverbe de Albert Jacquard : « Actuellement, la solidarité nécessaire est celle de l’ensemble des habitants de la terre ». Dans toutes choses tragiques, c’est malheureux mais il y a aussi des côtés positifs.
Il a permis de constater une diminution importante de la pollution, de rapprocher les familles, se rendre compte de l’importance de la fabrication et consommation locales.
Pour conclure, il y a eu un avant et il y aura un après coronavirus. J’invite toutes les personnes à continuer à être plus solidaires les unes des autres et à protéger notre planète c’est un enjeu vital pour les générations à venir...
Ps: comme tout le monde, je ne peux qu’être fier et avoir le plus grand respect pour notre corps médical et tous l’ensemble des citoyens qui continue de travailler et à faire vivre le pays et  qui font aujourd’hui leurs boulots en prenant d’énorme risque... en espérant que leurs boulots soient mieux considérés...

Commentaires