GEOFFREY ULM? QUE FAIS TU PENDANT LE CORONAVIRUS?

Le Coronavirus a stoppé net le monde du sport. Et le sport gardois n'a pas été épargné par cela. Plus de compétitions, plus d'entrainement d'équipe. J'ai décidé durant cette période d'aller à la rencontre des sportifs gardois, des coachs gardois, des présidents gardois et des clubs gardois pour savoir comment ils vivent ce moment inédit. Place aux coachs, entraîneurs, managers général, adjoints ou préparateurs en tout genre. Place au préparateur physique du rugby club nîmois Geoffrey Ulm
JS30: Quel est ta situation par rapport à ton club ? Ou es tu? Et dans quel état d’esprit?
GU: Je suis en confinement chez les parents de ma compagne car ils ont un jardin où mon fils de 2ans et demi peut courir partout. Heureusement car c'est une pile électrique, il a  besoin de se défouler. Vivement qu'on l'inscrive au baby rugby !
Je suis en télé travail que ce soit pour le rugby ou pour mes clients (je suis également coach sportif).
JS30: Qu’est ce que ça fait un préparateur physique pendant une crise comme celle que l’on est en train de vivre?
GU: J'ai du matériel de sport, du coup j'en ai pris pas mal avec moi. Je fais faire du sport à ma belle mère et je me fais tondre la tête par mon beau père (rires).
Blague à part, je profite des moments où mon fils dort pour pouvoir travailler, envoyer des séances aux joueurs qui me le demandent et faire quelques visioconférences.
JS30: Tu as les joueurs au téléphone régulièrement? Tu les trouves comment?
GU: Oui, pour certains. Je leur ai tous envoyé un programme type à faire à la maison. Ils ont des séances de renforcement musculaire ou de cardio sous forme de circuit training, des séances type de gainage, des défis. Ils ont aussi reçu des séances de course. Je sais que tout le monde ne peut pas en faire, mais certains oui.
De plus, pour ceux qui ont du matériel, je leur ai demandé de m'envoyer exactement ce qu'ils avaient pour pouvoir leur faire d'autres programmes ou séances.
J'espère ne pas les trouver dans un mauvais état lorsqu'on sortira du confinement...
JS30: Quel bilan tu fais de ces 8 premiers mois de compétitions?
GU: C'est un bilan négatif. Nous avons vécu une saison très compliquée sur plusieurs niveaux. Ça fait parti du sport, j'espère ne pas en revivre une deuxième comme ça même si ça sert d'expérience.
JS30: Quel est ton meilleur moment de ce début de saison et inversement qu’est ce que tu aimerais changer?
GU: C'est difficile de répondre. Soit la victoire contre Bédarrides car le suspense était jusqu'au bout ou celle contre Nice. J'ai aussi aimé notre déplacement à Bourgoin même si nous avons perdu le match.
J'aimerais changer cette spirale négative que nous avions.
JS30: Quel est ton message face à ce Covid19?
GU: Pensez aux autres, restez chez vous !

Commentaires