GWLADYS RATH, QUE FAIS PENDANT LE CORONAVIRUS?

Le Coronavirus a stoppé net le monde du sport. Et le sport gardois n'a pas été épargné par cela. Plus de compétitions, plus d'entrainement d'équipe. J'ai décidé durant cette période d'aller à la rencontre des sportifs gardois, des coachs gardois, des présidents gardois et des clubs gardois pour savoir comment ils vivent ce moment inédit. Place a "BeetleDoush" alias Gwladys Rath, la patineuse combattante des Bones Breakers de Nimes, le club de Roller Derby de la capitale gardoise.
JS30: Quel est ta situation actuellement? Ou est ce que tu es? Et dans quel état d’esprit?
GR: Alors ma situation actuelle est comme je pense beaucoup de personnes, en confinement. C’est assez particulier cette crise sanitaire. J’ai 2 restaurants avec mon mari et j’ai appris à 20h en plein service qu’il fallait plier boutique pour minuit. Je dois avouer, première réaction, la panique, suivie de l’angoisse, comment annoncer à nos 25 salariés que c’était le dernier service, comment nos entreprises pouvaient absorber cette fermeture…. Je suis chez moi sur Alès- centre-ville.
Mon état d’esprit est mitigé. Franchement les quinze premiers jours ont été une bénédiction pour ma famille et moi même. Nous travaillons 7j/7, nous n’avons jamais réellement de coupure même la nuit (nous avons également un hôtel), on peut profiter de chez nous, du calme, de nos enfants, de nos chiens de notre maison. Mais le temps passe et le stress s’accumule pour le coté professionnel.
JS30: Qu’est ce qui est prévu à ton programme d’entraînement?
GR: Cela dépend j’essaie d’alterner mes zones de training, cardio, Body attack, Crossfit, muscu pure.
Je vais courir avec mon chien (souvent le matin, parfois avec mon fils et/ou mon mari) un jour sur deux, et fin de journée je me prévois un training, selon l’envie de 30 à 45 min chaque jours (hors dimanche) ma fille m’accompagne parfois.
JS30: Tu vois la suite des événements de quelle façon? Comment vas tu occuper tes journées?
GR: Je ne sais pas trop…. J’attends impatiemment la date d’autorisation d’ouverture des restaurants pour retrouver mon travail et mes équipes qui me manquent.
Mes journées sont assez bien occupées, le matin je vais courir, ou devoirs avec les enfants, ensuite direction le travail (on habite a deux rues, cela me permet de gérer les papiers, etc…)
Aprés-midi, nous avons la chance d’avoir un bout de jardin, donc détente bronzage, jardinage et pétanque.
On joue beaucoup avec nos enfants à l’extérieur comme à l’intérieur avec des jeux de sociétés. Notre maison/jardin est comme neuve, (rires) on a eu le temps de faire tout ce que l’on a jamais fait (ranger, les caves, les bricoles de travaux, le jardin ) nous avons même fait un terrain de pétanque (cela nous a occupés une journée ;) )
JS30: On ne peut pas faire un trait sur ces 8 mois de compétition, que retiens tu de la 1ere partie de saison, quel est ton meilleur souvenir?
GR: Première partie de saison, intense et atypique. Je suis impatiente de rechausser mes rollers, j’espère (si le confinement est levé) qu’il y aura des tournois cet été.
Mon meilleur souvenir, reste notre premier jour du deuxième plateau de championnat de France de Roller derby sur Thonon les bains, le match contre Marseille. La cohésion d’équipe et le plaisir de jouer ensemble, c’était juste magique ….
JS30: Allez pour finir, quel est ton message face à ce Coronavirus?
GR: Restez chez vous, pour votre bien être et celui des autres.
Nous sommes tous a 200 à l’heure, trop pris dans l’engrenage pour en prendre conscience. Profitons de la simplicité, de notre famille. J’espère sincèrement que cette parenthèse va faire changer les mentalités, sur le temps manqué avec nos enfants, sur la surconsommation par les supermarchés, garder se plaisir d’aller à l’artisan, boucher, primeur du coin de la rue ….
Prenez soin de vous …..

Commentaires