JULIE BARRERE, QUE FAIS TU PENDANT LE CORONAVIRUS?

Le Coronavirus a stoppé net le monde du sport. Et le sport gardois n'a pas été épargné par cela. Plus de compétitions, plus d'entrainement d'équipe. J'ai décidé durant cette période d'aller à la rencontre des sportifs gardois, des coachs gardois, des présidents gardois et des clubs gardois pour savoir comment ils vivent ce moment inédit. Place à la centre du Rugby Club Nîmois féminin Julie Barrère
JS30: Quel est ta situation actuellement? Ou est ce que tu es? Et dans quel état d’esprit?
JB: Actuellement je suis retournée chez mes parents à Redessan pour le confinement en laissant mon petit appartement du centre-ville vide..
J’essaie de m’occuper tant bien que mal car même si l’enfermement est nécessaire, ça reste difficile à gérer. Mais on reste positif !
JS30: Tu continues à t’entraîner? Qu’est ce qui est prévu à ton programme d’entraînement?
JB: Comme beaucoup, mon quotidien était rythmé par plusieurs entraînements hebdomadaires, j’ai donc ressenti le besoin de conserver une activité physique. Je m’oblige deux séances par jour. Celle du matin étant consacrée à des exercices de yoga ( et j’avoue qu’ils sont efficaces, ils arrivent à me canaliser 😌) quant à la séance du soir, elle concerne du renforcement musculaire et du cardio grâce à un programme réalisé par Geoffrey ULM, un préparateur physique du RCN
JS30: Tu vois la suite des événements de quelle façon? Comment tu occupes tes journées?
JB: Rugbystiquement parlant, la saison étant officiellement terminée, j’attends avec impatience la réouverture des stades.
J’alterne entre sport et télétravail, le reste du temps, j’en profite pour lire au soleil,
Tester de nouvelles séries et surtout faire des apéros visio avec les copains et copines.
JS30: On ne peut pas faire un trait sur ces 8 mois de compétition, que retiens tu de la 1ere partie de saison, quel est ton meilleur souvenir?
JB: Même si la saison reste inachevée, nous terminons 5e de notre poule, pour une première saison en fédérale1. Mon meilleur souvenir concerne un certain trajet en bus assez agité (mais on n’en dira pas plus..)
JS30: Une anecdote sur ton confinement?
JB: Je suis confinée avec mon chaton à qui j’essaie d’inculquer les bonnes manières mais à en voir l’état de mes mains, on n’est pas encore d’accord sur le sujet.. j’espère lui survivre!
JS30: Allez pour finir, quel est ton message face à ce Coronavirus?
JB: Déjà, remercier toutes les personnes qui se battent chaque jour pour notre santé. Il faut prendre son mal en patience. Prenez soin de vous, de vos proches en attendant de pouvoir tous trinquer ensemble.

Commentaires