CANDICE MAURIN, QUE FAIS TU PENDANT LE CORONAVIRUS?

Le Coronavirus a stoppé net le monde du sport. Et le sport gardois n'a pas été épargné par cela. Plus de compétitions, plus d'entrainement d'équipe. J'ai décidé durant cette période d'aller à la rencontre des sportifs gardois, des coachs gardois, des présidents gardois et des clubs gardois pour savoir comment ils vivent ce moment inédit. La handballeuse Candice Maurin est un pur produit de la formation gardoise féminine. Passée par le SUN Bouillargues puis par le HBC Nimes, elle joue actuellement en Ligue Butagaz Energie à Bourg de Péage ou il lui reste une année de contrat.
JS30: Quel est ta situation actuellement? Ou est ce que tu es? Et dans quel état d’esprit?
CM: Actuellement je suis confinée auprès de ma famille à Bouillargues, à la base j’étais descendue pour le week-end du 14 mars mais ce week-end s’est prolongé avec l’annonce du confinement.
Le handball me manque certes mais j’en profite pour me ressourcer car j’ai un rythme de vie élevé en temps normal du fait de mon double projet : étude d’infirmière et ligue butagaz énergie avec mon club de Bourg-de-péage.
JS30: Tu continues à t’entraîner? Qu’est ce qui est prévu à ton programme d’entraînement?
CM:Le préparateur physique et mental du club nous envoie tous les lundis un programme qui contient du renforcement musculaire, des exercices de motricité et de pliométrie, du cardio et des séquences d’abdominaux. C’est important de continuer à s’entretenir même en cette période inédite afin de ne pas trop perdre la condition physique.
JS30: Tu vois la suite des événements de quelle façon? Comment tu occupes tes journées?
CM: Je pense qu’il va falloir beaucoup de temps avant que nous retrouvions nos vies d’avant.
Étant en deuxième année d’institut de formation en soins infirmiers je suis également en stage au sein d’un cabinet d’infirmiers libéraux. L’école vient d’ailleurs de nous indiquer que nous reprendrons les cours en présentiel qu’à partir du mois de septembre.
Lorsque je ne suis pas en stage, je me repose mais j’ai également la chance d’avoir une maison avec un jardin ce qui me permet de bricoler et de jardiner en famille.
JS30: On ne peut pas faire un trait sur ces 8 mois de compétition, que retiens tu de la 1ere partie de saison, quel est ton meilleur souvenir?
CM: Depuis que Bourg-de-Péage est en première division, je peux dire que c’est la saison la plus aboutie en terme de résultats mais également par l’engouement que le club suscite dans ses alentours. Mon meilleur souvenir reste le match nul obtenu aux arènes de Metz le 12 novembre (31-31), c’était incroyable.
Le seul regret que j’ai c’est de ne pas avoir pu terminer le championnat et ainsi jouer les derniers matchs devant notre public avec certaines de mes coéquipières qui doivent quitter le club à la fin de saison.
JS30: Une anecdote sur ton confinement?
CM: Je n’ai pas vraiment d’anecdote sur mon confinement, en dehors de mon stage je ne sors pas de chez moi.
JS30: Allez pour finir, quel est ton message face à ce Coronavirus?
CM: Restez chez vous un maximum afin de stopper la propagation du virus, respectez les mesures barrières et prenez soin de vous et de vos proches.
Photo: Céline Revol

Commentaires