LE DUO DE COACHS DU NIMES VB, QUE FAITES VOUS PENDANT LE CORONAVIRUS?

Le Coronavirus a stoppé net le monde du sport. Et le sport gardois n'a pas été épargné par cela. Plus de compétitions, plus d'entrainement d'équipe. J'ai décidé durant cette période d'aller à la rencontre des sportifs gardois, des coachs gardois, des présidents gardois et des clubs gardois pour savoir comment ils vivent ce moment inédit. Place au duo de coachs du Nîmes VolleyBall Nicolas Agnese et Stéphane Patte.
JS30: Quel est votre situation par rapport à ton club ? Ou êtes vous? Et dans quel état d’esprit?
NA: Je suis chez moi, en famille. Je profite de ma femme et de mes enfants. Je me sens bien, j'ai beaucoup de chance; je vais bien ainsi que tout mon entourage... tout le monde n'a pas cette chance en ce moment alors je profite du temps qui m'est donné et que je n'ai pas d'habitude.
SP: Salarié à temps plein au club, je suis aujourd'hui en chômage partiel.
Je suis donc chez moi, à Arles, entouré de ma compagne et de mon fils cadet.
J'ai la chance d'avoir non seulement un logement, contrairement aux sans domicile, mais aussi un extérieur, contrairement à d'autres qui vivent en appartement.
Je ne suis donc pas à plaindre, et je savoure même d'avoir du temps à consacrer à ma famille, car habituellement on passe l'essentiel de notre temps à se croiser...
J'essaye donc de voir le bon côté des choses, d'autant que jusqu'ici nous nous portons tous bien.
JS30: Qu’est ce que ça fait un(e) coach pendant une crise comme celle que l’on est en train de vivre?
SP: Avec Nicolas, nous échangeons pas mal ces derniers jours pour commencer à réfléchir au collectif que nous souhaitons construire pour la saison prochaine.
Coups de téléphone, mails, partages de vidéos de recrues potentielles, visionnage de ces vidéos puis confrontation des ressentis.
Nous sommes quasiment toujours sur la même longueur d'onde !
Sinon, je veille à rester physiquement actif en alternant un peu de renforcement musculaire et marche rapide (dans les limites permises par les règles dérogatoires au confinement), histoire que les joueuses me reconnaissent quand je les reverrai.
Car une des caractéristiques du confinement, pour moi, est que j'ai faim en permanence...
NA: Maintenant que nous savons que la saison est terminée et que nous sommes maintenus en Elite, je prépare la saison prochaine: donc beaucoup de visionnage de vidéos pour trouver la ou les nouvelles joueuses qui renforceront notre équipe la saison prochaine, beaucoup d'appels téléphoniques, beaucoup de messages avec joueuses, agents, coachs et avec Stéphane (mon adjoint).
Je m'occupe également de ma classe car je suis aussi professeur des écoles et ça demande pas mal de préparations et beaucoup de suivi, d'aide et de disponibilité pour les parents car, eux comme moi, nous découvrons une nouvelle manière de faire l'école, il faut sans cesse s'adapter... mais c'est très intéressant...
JS30: Vous avez les joueuses au téléphone régulièrement? Vous les trouvez comment?
NA: Je laisse mes joueuses un peu tranquille. Elles doivent déjà me supporter toute l'année presque tous les jours, là, elles peuvent décompresser 😁 mais j'envoie quand même quelques messages de temps en temps.
Je les ai toutes eu ce we par téléphone pour faire le bilan de la saison écoulée puis pour connaître leurs souhaits pour 2020/2021.
Elles ont l'air bien mais ont envie de reprendre. Elles commencent à s'impatienter...
SP: Peu de contacts directs avec les joueuses, hormis quelques messages via les réseaux sociaux.
Elles ont l'air de bien respecter les contraintes actuelles et d'avoir hâte de retoucher la balle !
JS30: Quel bilan faites vous de ces 8 premiers mois de compétitions?
SP: Le bilan est largement positif, puisque la phase initiale du championnat nous a permis d'aborder les play-downs en position de force.
Nous avons plutôt bien négocié les matchs face aux concurrents directs pour le maintien, ce qui était capital.
Même si tout s'est arrêté après seulement une journée de play-downs, je suis convaincu que nous nous serions maintenus au terme de la compétition.
L'autre satisfaction, et qui explique en grande partie les bons résultats, est que le groupe s'avère très soudé, très homogène, s'entraîne très bien et du coup a progressé régulièrement toute la saison.
NA: Le bilan est plutôt positif. Nous nous sommes maintenus, nous étions en haut des play-down à 2 points des deuxièmes. L'objectif est atteint. De plus, le groupe a bien évolué toute la saison et a surtout beaucoup progressé. C'est une grande satisfaction.
JS30: Quel est votre meilleur moment de ce début de saison et inversement qu’est ce que vous aimeriez changer?
NA: J'ai plusieurs très bons souvenirs comme les 2 victoires contre Bordeaux, la victoire contre Vitrolles. Pourtant mon meilleur souvenir c'est une défaite: le deuxième match de la saison à Saint-Dié les Vosges. Après un beau combat, les filles ont vraiment pris conscience du potentiel de l'équipe, elles étaient vraiment très enthousiastes après le match. Car une semaine avant nous avions pris une belle correction contre Istres. Nous avions beaucoup travaillé durant la semaine pour changer certains systèmes. Ce match à vraiment lancé la saison et contribué aux succès qui ont suivi. Ce que j'aimerais changer, pas grand chose peut-être le dernier match de la phase régulière contre Saint-Laurent du Var où nous avions perdu 3/0 sans montrer beaucoup d'enthousiasme...
SP: Comme j'entraîne et manage d'autres équipes du club, je n'étais pas toujours présent sur le banc de l'Élite, notamment à l'extérieur.
Mais j'ai apprécié tout particulièrement la victoire à domicile contre Bordeaux et celle à Vitrolles (ou j'ai pu être présent).
Côté regrets, la défaite à St Laurent (j'y étais aussi), et le fait de ne pas avoir battu un "gros", notamment lors du match contre St Dié délocalisé à Arles...
JS30: Quel est votre message face à ce Covid19?
SP: Rien d'original : soyez sérieuses et patientes, ce combat face au virus est sans doute le match le plus important de la saison, que l'on gagnera comme en sport : collectivement et en respectant le plan de jeu, à savoir les règles du confinement.
NA: Le message est clair: "restez chez vous!" Mais aussi: Patience et espoir...

Commentaires