PIERRE "MEWT" RATIER, AGENT ESPORT, QUE FAIS TU PENDANT LE CORONAVIRUS?


Le Coronavirus a stoppé net le monde du sport. Et le sport gardois n'a pas été épargné par cela. Plus de compétitions, plus d'entrainement d'équipe. J'ai décidé durant cette période d'aller à la rencontre des sportifs gardois, des coachs gardois, des présidents gardois et des clubs gardois pour savoir comment ils vivent ce moment inédit. Place cette semaine aux présidents et aux acteurs importants du sport gardois. Dans un monde ou le esport prend de plus en plus d'importance, le gardois Pierre Ratier alias Mewt , 38 ans, marié 2 enfants, Rodilhanais, Esports Talents Manager chez Stakrn Agency depuis Juillet 2018 est un personnage important. Avant cela, il a été propriétaire de son équipe esport de 2008 à 2018 et joueur esport de 1999 à 2008.
Il s'est confié aux lecteurs JuSports sur sa façon de voir le confinement.  
JS30: Quel est ta  situation actuelle par rapport au confinement? Ou es tu? Et dans quel état d’esprit?
PR: Alors je suis en chômage partiel depuis le 1er avril, et avant ça, j’étais 15 jours en congés, mon employeur nous ayant renvoyés à la maison le 17 Mars à midi. J’ai la chance d’être confiné “à la campagne”, avec ma compagne (oui, nous sommes ensemble depuis 18 ans et simplement pacsés, si je dis “ma femme” elle va me tuer) et nos 2 enfants de 11 et 8 ans. Pour ce que est de l’état d’esprit, j’avoue que le jardin, la fibre optique et l’esport aident bien. Ya des jours sans évidemment, mais dans l’ensemble, pour le moment, ça va.
JS30: Que fais tu, comment occupes tu tes journées pendant une crise comme celle que l’on est en train de vivre? 
PR: J’ai la chance d’avoir une activité “annexe” avec l’esport. Celle ci explosant avec la situation actuelle, pas mal de choses se passent et nécessitent mon intervention, mon aide ou mon conseil. Quelques events voient le jour, souvent à caractères caritatifs, donc ça me permet de découvrir de nouveaux concepts, de nouvelles personnes, à distance bien sur. Après il y a les devoirs des enfants, s’occuper -un peu- de la maison et du jardin, un peu de film et dessins animés et du repos.
JS30: Tu gardes des contacts avec le sport gardois? Et de quelle manière?
PR: J’ai quelques contacts à droite à gauche oui, que cela soit dans les équipes pros ou au niveau média. Messenger et Twitter restent mes vecteurs privilégiés. On essaie de garder du lien, prendre un peu des news, voire les impliquer dans ce que je peux avoir l’opportunité de faire de mon côté. Mais j’avoue que les matchs à la TV et au(x) stade(s) me manquent!
JS30: Quel bilan fais tu de ces 8 premiers mois de compétitions tout d’abord pour tes poulains esport et pour le Nîmes Olympique que tu suis?
PR: Côté esport, j’ai réussi mon pari de placer toutes mes “pépites”. Chacun des joueurs de l’agence est sous contrat pro avec une belle équipe, c’est une satisfaction. Pour ce qui est du NO, je dois avouer que le début de saison m’a fait me ronger les ongles. L’arrivée de Hammache et le mercato hivernal nous ont fait vraiment du bien. Il faut dire qu’on avait été pillés cet été, et pas forcémment renforcés par la suite. Pour une seconde année en L1, c’est dur à encaisser pour le club, mais aussi pour nous, supporters. Reste à savoir à quelle sauce sera mangée la fin de saison. Si elle s’arrête la, nous sommes barragistes, et je ne sais pas du tout comment cela va se passer. J’espère vraiment que le club sera encore en L1 la saison prochaine. Les joueurs, les supporters et la ville le méritent.
JS30: Quel est ton meilleur moment de ce début de saison et inversement ce que tu aimerais changer?
PR: Je crois que la série de victoires du début d’année a été un grand moment d’euphorie chez bon nombre de supporters. Sortir la tête du seau après s’être noyés dedans pendant 5 mois nous a fait du bien. C’est compliqué pour un club de terminer 9ème la saison dernière avec un jeu qu’on pourrait qualifier de “agréable”pour ensuite chercher ses marques sans les trouver pendant autant de temps…
Quant au changement, je pense qu’il faut vraiment qu’on trouve une assise ; défensive, offensive et au milieu de terrain. Tout n’est pas mauvais ou à jeter, mais les matchs s'enchaînant, on peut avoir l’impression qu’on tâtonne, et que ce qui était bon lors du match précédent ne l’est plus au suivant. C’est frustrant.
JS30: Quel est ton message face à ce Covid19? 
PR: Respecter le confinement, c’est respecter le personnel soignant qui monte au front tous les jours. Profiter de sa famille, de sa santé si on a la chance de l’avoir et de ce temps qui nous est donné pour faire le point, se poser, réfléchir. Le retour à la vie “normale” n’en sera que meilleur… et plus tôt!

Commentaires