PRÉSIDENT DUBON, QUE FAIS TU PENDANT LE CORONAVIRUS?

Le Coronavirus a stoppé net le monde du sport. Et le sport gardois n'a pas été épargné par cela. Plus de compétitions, plus d'entrainement d'équipe. J'ai décidé durant cette période d'aller à la rencontre des sportifs gardois, des coachs gardois, des présidents gardois et des clubs gardois pour savoir comment ils vivent ce moment inédit. Place cette semaine aux présidents et aux acteurs importants du sport gardois. David Dubon est le président du Futsal Marguerittois et il nous répond sur son confinement
JS30: Quel est ta situation par rapport à ton club ? Ou es tu? Et dans quel état d’esprit?
DD: Depuis le 13 mars, nous n'avons plus mis les pieds à la halle des sports, c'est la derniere fois qu'on s'est regroupés. Depuis nos seules conversations sont par les groupes de messagerie instantanée. Quand on a un rythme de 2 ou 3 soirs par semaine  consacré au futsal entre matchs et entraînements sans compter les weekends pour les féminines, c'est sur que cette crise sanitaire à bouleversé nos quotidiens.
Je suis confiné en famille à Marguerittes, mon activité professionnelle étant également suspendu. On est en bonne santé, pas de connaissance, à aujourd'hui, de cas de Coronavirus au sein du club malgré des joueuses et joueurs au front donc l'état d'esprit ne peut être que bon.
JS30: Qu’est ce que ça fait un président pendant une crise comme celle que l’on est en train de vivre?
DD: Au début de la crise on était à 1 mois de la coupe d'Europe organisée à Marguerittes, donc il a fallu contacter tous les partenaires, clubs et acteurs de cette compétition pour trouver des solutions. Il a fallu également gérer d'autres compétitions reportées ou annulées. Discuter avec les instances pour connaître l'après crise, avec le staff on échange sur la saison prochaine qui va avoir un début très chargé vu les reports. On a profité d'avoir moins d'activité sur la page Facebook pour faire une revue d'effectif des joueuses et joueurs pour mieux les connaître. Et bien-sûr profiter de ma femme et des enfants (elle va sûrement lire, pas le choix de l'écrire 😀).
JS30: Tu as tes  joueuses et joueurs au tel régulièrement? Tu les trouves comment?
DD: Comme dis plus haut, certains sont au front, gendarmes, polices, pompiers, soignants,... On les encourage, on leur dit merci. Nos différents groupes de discussion nous permettent de garder le lien et de répondre aux interrogations de chacun. On a ceux qui partagent des vidéos de match de futsal, ceux qui partagent des blagues, on a un joueur, magicien, qui nous partage tous les jours un tour et un autre vient de devenir papa, encore félicitations, Johnny.
Je les trouve comment ?? En manque de terrain !! Pour jouer et pour le plaisir de se retrouver et on verra à la reprise s'ils ont respecté le programme du coach Christophe. 😉
JS30: Quel bilan fais tu de ces 8 premiers mois de compétitions?
DD: En championnat régional, je dirais en progrès, on a un super groupe avec des joueurs qui découvrent cette discipline donc ça manque un peu d'automatismes, on est presque aux objectifs. En championnat national, on est dans les objectifs malgré un mois de décembre et janvier compliqué dû aux blessures. Il reste 4 matchs à jouer pour espérer participer aux finales nationales à Échirolles. Et pour les féminines, mission accomplie autant de matchs que de victoires dans les différentes compétitions et une place assurée aux finales nationales à Échirolles.
JS30: Quel est ton meilleur moment de ce début de saison et inversement qu’est ce que tu aimerais  changer?
DD: Chez les feminines, le match contre le Toulon Elite Futsal où on perd à quelques secondes de la fin  et Élodie Lizzano mais une reprise de volée !! Au final, victoire aux tirs au but.
Chez les gars, deux gros moments, ce premier match de la saison contre un un ogre du futsal français Échirolles, l’équipe a fait un match exceptionnel et la qualification pour la finale Gard/Bouches-du-Rhône où on perdait à 5 secondes de la fin... résultat, victoire aux tirs au but. Il fallait avoir le cœur bien accrochait.
Sans oublier ce moment extra-sportif, car il ne faut pas l'oublier, nous sommes une association avec très peu de subventions, le loto de novembre, un grand moment de partage.
Alors ce que je voudrais changer ?? Les coachs 😀, non non je ne changerai rien et les coachs font un énorme travail, ils sont de très grandes qualités, je leur suis très reconnaissant. Merci à eux de faire parti de ce club.
JS30: Quel est ton message face à ce Covid19?
DD: Si on veut fouler les parquets rapidement, il faut respecter au mieux ce confinement, mais la priorité est ailleurs aujourd'hui. On vit à 100 à l'heure pour un club, pour les joueuses et joueurs, pour les résultats, on se rend compte encore plus  aujourd'hui que la santé est vraiment la priorité. Une très grande pensée à toutes ces personnes qui luttent contre ce virus et à tous ces travailleurs qui font que cette crise soit moins pénible. Une pensée également à toutes ces entreprises et artisans touchés par cette crise également économique.

Commentaires