SHIRINE BOUKLI, QUE FAIS TU PENDANT LE CORONAVIRUS?

Le Coronavirus a stoppé net le monde du sport. Et le sport gardois n'a pas été épargné par cela. Plus de compétitions, plus d'entrainement d'équipe. J'ai décidé durant cette période d'aller à la rencontre des sportifs gardois, des coachs gardois, des présidents gardois et des clubs gardois pour savoir comment ils vivent ce moment inédit. L'Aramonaise Shirine Boukli est la judokate qui monte et dont on ne cesse de parler. A 21 ans, elle est déjà multiple fois championne de France en 48 kilos, vice championne du monde junior et a signé sa première grande victoire chez les seniors lors du Grand Slam de Dusseldorf ou elle s'est permis de battre en finale la japonaise Tonaki qui est ce qui ce qui se fait de mieux dans sa catégorie.
JS30: Quel est ta situation actuellement? Ou est ce que tu es? Et dans quel état d’esprit?
SB: Je suis dans le Gard, à la maison chez mes parents. Ça ce passe super bien, je suis avec mes frères aussi.
JS30: Tu continues à t’entraîner? Qu’est ce qui est prévu à ton programme d’entraînement?
SB: Oui je continue l’entraînement. Je fais 2 entraînement par jour. J’ai un planning avec le club, ils m’ont fait mes séances et j’ai aussi des séances avec la Fédé. Ça me permet de varier mes séances.
Je fais de la prepa, cardio, renfo, grapping et je fais un peu de judo avec mes frères donc c’est cool.
JS30: Tu vois la suite des événements de quelle façon? Comment tu occupes tes journées?
SB: La pour l’instant, rien n'est sur. On sait pas si on va s’entraîner à nouveau ensemble à l’insep mais faut pas s’arrêter à ça.
Je vais continuer à m’entraîner à la maison. Pour l’instant, je vais rester focus même si c’est difficile, faut continuer le travail à un moment on va retrouver le tatami et faudra être prête.
A part, les prépas je cuisine des desserts, gâteaux j’aime bien et j’aide aussi mon frère à faire ses devoirs, il est en 6eme.
JS30: On ne peut pas faire un trait sur ces 8 mois de compétition, que retiens tu de la 1ere partie de saison, quel est ton meilleur souvenir?
SB: J’ai fais un bon début de saison. Après ma médaille mondiale, européenne en junior derrière ça m’a ouvert sur les tournois seniors grand Slam Grand Prix et c’est arrivé super vite.
Ce que je retiens d’abord le grand Slam de Paris, cette ambiance incroyable dans les gradins, c’était énorme puis ma victoire au grand Slam de Düsseldorf.
Après ma 5eme place à Paris j’étais vraiment déçu et quand j’ai vu ma sélection la semaine d’après a Düsseldorf, je me suis dis faut foncer la et franchement c’était génial comme émotion.
JS30: Une anecdote sur ton confinement?
SB: J’ai approfondi mes talents de pâtissière. Je suis vraiment pas mal 😂
JS30: Allez pour finir, quel est ton message face à ce Coronavirus?
SB: Soyez fort, c’est difficile pour tout la monde et je sais bien qu’à des moments la motivation n’est plus trop présente. Mais il faut continuer de rester constant dans votre travail que ce soit sport ou cours car un moment tout va redevenir comme avant et il faut qu’on soit prêt à ça.
Gardez vos objectif en tête, c’est maintenant qu’il faut travailler pour et c’est les moments difficiles qui nous rend plus fort. Prenez soin de vous vraiment et de votre famille faites attention.

Commentaires