ANDRES JIMENEZ, COMMENT VIS TU CE CORONAVIRUS?

Même si on est déconfiné depuis lundi, le Coronavirus a stoppé net le monde du sport. Et le sport gardois n'a pas été épargné par cela. Plus de compétitions, plus d'entrainement d'équipe. J'ai décidé durant cette période d'aller à la rencontre des sportifs gardois, des coachs gardois, des présidents gardois et des clubs gardois pour savoir comment ils vivent ce moment inédit. L'international colombien du Beaucaire Futsal Andres Jimenez se confie sur son avant déconfinement et sur la façon dont il voit la suite des événements
JS30: Personnellement comment as tu vécu ce confinement? Qu’est ce qui t’a le plus manqué?
AJ: Le confinement est une situation à laquelle personne ne s'attendait et qui a certainement changé la vie de chacun. Personnellement, j'essaie de m'occuper l'esprit, j'ai encore beaucoup de travail à faire avec mon master, donc ça me tient très occupé et j'en profite aussi pour me maintenir physiquement bien, je fais du sport presque tous les jours. Il me semble qu'entre les études et le sport, j'essaie de gérer et d'attendre la fin de cette situation de manière plutôt positive.
Sans doute ce sentiment de liberté qui a été perdu, surtout quand tu as l'habitude de beaucoup bouger, entre l'université, les entraînements, les restaurants avec des collègues, même prendre la voiture et rouler un peu. Ça me manque beaucoup, vous savez quand tu es étranger votre famille sont vos amis et savoir qu'en plus de ne pas avoir votre famille autour de toi ne pas pouvoir non plus partager avec les gens qui sont devenus proches de toi, ça frappe un peu fort.
JS30: Et sportivement?
AJ: Sportivement bien sûr que le futsal, les entraînements de la semaine, les matchs du week-end, l'émotion de gagner, la tristesse de perdre tout ça me manque beaucoup.
Nous sommes d'accord que pour un sportif cette situation est comme une prison, parfois elle devient difficile à gérer, mais je suis aussi conscient que cette période de confinement est nécessaire pour le bien de tous, tout va passer et nous sortirons bien de tout ça, nous devons donc respecter les règles, prendre soin de nous-mêmes et des autres.
JS30: Une anecdote confinement a nous raconter?
AJ: La cuisine est devenue ma meilleure amie dans cette période compliquée et la vérité est que je n'imaginais jamais cuisiner des plats plus élaborés que ce à quoi je suis habitué, c'est un peu drôle mais c'est bon.
JS30: Ce deconfinement tu le vois comment?
AJ: Il s'agit d'une situation vraiment compliquée et qui a deux contextes importants pour tout le monde, d'une part la santé de chacun mais d'autre part l'économie qui joue également un rôle important. Tout ce que je peux dire, c'est qu'on pourrait penser qu'ils savent ce qu'ils font, alors essayer de leur faire confiance, mais j'insiste sur le fait que cela dépendra de chacun de nous, de prendre soin de nous-mêmes et de prendre soin des autres
JS30: Quel est ton message face à ce Covid19?
AJ: S’approcher de sa famille, profiter du temps pour mieux se comprendre, montrer tout l'amour aux personnes qui nous sont proches, avoir une attitude positive et avoir confiance que tout ira bien, si Dieu le veut, nous sortirons de cette situation. L'humanité a montré qu'elle pouvait sortir de moments incroyablement difficiles, alors j'ai confiance en Dieu que cette fois-ci ne sera pas l'exception.

Commentaires