CHARLENE CLAVEL, QUE FAIS TU PENDANT LE CORONAVIRUS?

Le Coronavirus a stoppé net le monde du sport. Et le sport gardois n'a pas été épargné par cela. Plus de compétitions, plus d'entrainement d'équipe. J'ai décidé durant cette période d'aller à la rencontre des sportifs gardois, des coachs gardois, des présidents gardois et des clubs gardois pour savoir comment ils vivent ce moment inédit. Ce dimanche, nous allons prendre de la hauteur avec deux lozériennes qui font briller le sport gardois. La première Charlène Clavel est un "OVNI" dans le monde du sport. Brillante joueuse de handball au HBC Nîmes, elle a entamé une seconde carrière sportive des la fin de la première. Avec réussite car elle est devenue championne du monde d'Ironman 70.3 de la catégorie 25/29 ans...dés la première saison. Le tout en menant de front ses études de kiné. Elle se confie sur son confinement en Lozère.
JS30: Quel est ta situation actuellement ? Ou est-ce que tu es ? Et dans quel état d’esprit ?
CC: De mon côté tout va bien. Le moral est bon, la santé aussi.  J’ai la chance d’être confinée en maison avec jardin, en LozèreC’est un privilège. 
JS30: Tu continues à t’entraîner ? Qu’est ce qui est prévu à ton programme d’entraînement ?
CC: Dès le début du confinement, j’ai contacté mon entraîneur pour voir ensemble comment nous pouvions organiser la suite … 
Je languissais le mois d’Avril, pour reprendre la natationA trois mois de ma ligamentoplastie d’épaule, le chirurgien m’avait donné le feu vert et l’autorisation de reprendre progressivement les intensités. La situation actuelle en a décidé autrement. Mais rien de bien pas grave, on patiente et on s’adapte.
J’ai la chance d’avoir un home trainer connecté, un tapis de course et un frère motivé (à proximité ). Même si je suis pluadepte des run en plein air et des sorties vélo en montagne, ces outils restent un super investissement et permettent de bien se défouler. 
A côté de ça, j’en profites pour poursuivre le renforcement musculaire. La préparation physique et la kinésithérapie sont deux domaines qui se complètent et me passionnent. J’aime mettre en pratique ce que j’apprends et le tester à l’entrainement. Cette période laisse place à l’imaginationça permet de se réinventer, travailler sur d’autres points qu’on laisse souvent de côté par manque de temps... comme le gainage, les étirements et autres. 
JS30: Tu vois la suite des événements de quelle façon? Comment tu occupes tes journées?
CC: C’est difficile de se projeter sur cette saison 2020. Ma blessure survenue en janvier dernier a bousculé un peu ma préparation... maintenant la grande majorité des événements sportifs sont annulés ou potentiellement repoussés en Septembre. 
Être au départ des 70.3 de Vichy et des Sables d’Olonne étaient mes objectifs pour cette première saison dans le monde professionnel. Aux dernières informations, le 70.3 des Sables d’Olonne est décalé au 06 Septembre 2020. On croise les doigts. 
J’évite de faire des plans et me concentre sur le présent. Je prends cette période comme l’occasion de s’entraîner différemment et avec plus de temps. Je n’ai pas d’impératifs vis-à-vis de mon école. Je poursuis ma formation en ligne à distance et révise mes examens de 2ème année de kiné qui approchent J’organise mes journées comme je l’entends
JS30: Une anecdote sur ton confinement ? 
CC: Je n’en ai pas une en particulier… Peut  être à noter mes progrès à la pétanque ^^.
Ou plutôt les visio sympas entre potes ou encore avec la famille. On ne trouve pas toujours le temps de se voir et de discuter à cause de nos quotidiens que ne se coordonnent pas toujours. Ces quelques mois auront permis de renforcer ces liens.
L’occasion aussi de découvrir l’application ZWIFT sur home-trainer. C’est amusant et interactif. Elle offre l’opportunité de se retrouver à plusieurs, de partager des sessions home-trainer avec de nouvelles personnes. C’est fun !  
JS30: Allez pour finir, quel est ton message face à ce Coronavirus 
CC: Comme tout le monde, je tiens à remercier, le personnel soignant qui œuvre chaque jour pour que cette situation s’améliore. J’ai aussi une pensée pour les personnes seules et sans lien social… ou celles qui ont été directement touchées par cette maladie.
J’espère que l’on pourra bientôt reprendre nos activités, retrouver nos proches et amis sereinement et qu’on en sortira tous grandi

Commentaires