LÉA BISCUIT, COMMENT VIS TU CE CORONAVIRUS?

Même si on est déconfiné depuis aujourd'hui, le Coronavirus a stoppé net le monde du sport. Et le sport gardois n'a pas été épargné par cela. Plus de compétitions, plus d'entrainement d'équipe. J'ai décidé durant cette période d'aller à la rencontre des sportifs gardois, des coachs gardois, des présidents gardois et des clubs gardois pour savoir comment ils vivent ce moment inédit. Chez les soeurs Biscuit, il y a Élisa dont je vous avais parlé lors de son confinement Lozérien avec Manon Chagnard et il y a Léa, elle aussi. La numéro 18 du CS Marguerittes, cette équipe dont on a pas fini de parler, nous raconte son quotidien.
JS30: Personnellement comment as tu vécu ce confinement? Qu’est ce qui t’a le plus manqué?
LB: Avec ce confinement j’ai arrêté de travailler mais je suis en formation donc je reçois des cours en visio toutes les semaines. J’ai pris le temps de me reposer. Ce qui m’a le plus manqué ce sont les choses simples que l’on pouvait faire dans la vie de tous les jours : sortir, voir nos proches...
JS30: Et sportivement?
LB: J’ai essayé de faire du sport comme je le pouvais dans mon appartement mais difficile après plusieurs jours de trouver la motivation toute seule.. Les footings et les circuits de renfo ne font pas le poids avec un ballon.
JS30: Une anecdote confinement a nous raconter?
LB: J’ai jamais autant dormi que ces dernières semaines. Faire des nuits de 10h ça faisait longtemps que j’en avais pas faites.
JS30: Ce déconfinement tu le vois comment?
LB: Pour le déconfinement il a très mal commencé avec ce mauvais temps. Vivement que les beaux jours reviennent pour profiter en famille.
JS30: Quel est ton message face à ce Covid19?
LB: Soyez prudents, prenez soins de vous et de vos proches !

Commentaires