LES CENTURIONS NE REJOUERONT PLUS EN 2020

"On a vécu le confinement très calmement. On était en pleine saison (une saison de football américain en France se déroule sur l'année civile) et la fédé à annulé tous les championnats. Tout s'est arrêté d'un coup. Du coup au club, tout le monde s'est confiné et a respecté les règles" me raconte Jean Philippe Eldin, le Head Coach des Centurions de Nîmes qui rajoute "On a un joueur qui est préparateur physique. On lui a donc demandé un programme pour les joueurs sans nécessairement avoir besoin de matériel, basé sur du renforcement musculaire. On en a aussi profité pour souffler et profiter de la famille, tout en commençant à réfléchir sur la saison prochaine (améliorations à apporter, relations avec les sponsors). Le club sait que l'impact économique de cette crise sanitaire va jouer sur les subventions donc il s'est mis en quête d'idées pour palier un éventuel manque de ce côté la. Les partenaires sont pour la plupart des restaurants, encore fermés à ce jour, donc le club sait qu'il ne va pas trop les solliciter et surtout penser à les aider. Depuis le déconfinement, le ministère de la jeunesse et des sports à donné des consignes pour une reprise en plusieurs étapes. Il y a beaucoup de restrictions car c'est un sport de contact. Des la semaine dernière, les entraînements ont repris en prépa physique pour améliorer la vitesse. "Le but c'est l'année prochaine car la saison ne reprendra pas. On va reprendre une activité avec ballon mais avec des restrictions du style chaque joueur doit avoir son ballon, seul le lanceur peut toucher tous les ballons, il n'y a pas d'opposition. Bien sur, tout le matériel doit être régulièrement désinfecté. On est en plus obligé de faire des rotations donc on scindé les seniors en 2 groupes, le mardi et le jeudi. Bref, on repart de zéro en janvier" me dit Jean Philippe.
Au niveau de l'effectif, Jean Philippe Eldin n'en sait rien. "Je pense que l'on va garder le même groupe. Ce qui est intéressant c'est qu'on 3 ou 4 juniors qui montent en seniors. la formation est super importante et c'est ce que l'on veut. On veut du joueur local. et un de nos gros objectifs est que les cadets et juniors soient compétitifs pour un proche avenir. Après de nouveaux joueurs peuvent arriver au gré des mutations mais on ne sait pas encore"
Si le club nîmois ne sait pas dans quelle poule il va se trouver, l'objectif fixé par le Head Coach et son staff est de "finir dans les dans les deux premiers pour accéder aux playoffs. Au niveau des infrastructures, on réfléchira à 2 fois à monter car le cahier des charges d'une accession en D2 est assez important. Au point de vue sportif ça passe mais nos infrastructures doivent être plus solides. On doit mieux structurer nos équipes de jeunes et ne plus faire du bricolage. On se doit surtout d'être un club formateur et c'est vers cela que l'on s'est tourné. On a de supers groupes".
Crédit photo: le sport a Nîmes

Commentaires