NICOLAS BENEZET, QUE FAIS TU PENDANT LE CORONAVIRUS?

Le Coronavirus a stoppé net le monde du sport. Et le sport gardois n'a pas été épargné par cela. Plus de compétitions, plus d'entrainement d'équipe. J'ai décidé durant cette période d'aller à la rencontre des sportifs gardois, des coachs gardois, des présidents gardois et des clubs gardois pour savoir comment ils vivent ce moment inédit. Il y a deux jours à 19 heures française, 11 heures a Denver, j'ai passé un coup de fil à Nicolas Benezet. L'ancien croco encore très attaché au Nîmes Olympique, qu'il suit toujours, vit le rêve américain même si comme nous tous il est actuellement confiné. Il nous raconte d'ailleurs ce qui se passe pour lui
JS30: Quel est ta situation actuellement? Ou est ce que tu es? Et dans quel état d’esprit?
NB: Je suis chez moi aux États Unis à Denver dans le Colorado. Malheureusement comme beaucoup de sportifs je suis confiné à la maison et on ne peut pas sortir. C’est un peu compliqué mais on a pas le choix. Je suis un peu dépité car avec ma copine on est venu aux USA pour aussi découvrir une nouvelle culture. On est un peu frustré mais y a pire que nous.
JS30: Tu continues à t’entraîner? Qu’est ce qui est prévu à ton programme d’entraînement?
NB: Oui je continue à m’entraîner. 2 fois par semaine on a une visio Zoom pour la muscu et le yoga. Sinon j’ai un bon programme de course. Je sors tous les jours courir pour essayer de ne pas perdre le rythme. Le club (Colorado Rapids) nous a fourni un équipement perso à chacun à la maison pour s’entraîner.
JS30: Tu vois la suite des événements de quelle façon? Comment tu occupes tes journées?
NB: Je sais pas, ça dépend des jours. Des fois, je me dis que ça peut aller vite et qu’on peut vite s’en sortir et des fois je me dis que les gens ne comprennent pas et que ça va être long.
Mes journées sont finalement assez similaires. À côté de l’entraînement, je déjeune avec ma chérie. Puis je fais de la play et de l’ordi. Le soir à 21h30, c’est tournoi de Mario Kart avec les copains Romain Grange, Pierre Bouby, Emmanuel Imorou, Chaker Alhadhur, Allaedine Yahia, Syam Ben Youssef et avec Margot Dumont même si elle est nulle à Mario (rires).
JS30: On ne peut pas faire un trait sur ces 8 mois de compétition, que retiens tu de la 1ere partie de saison, quel est ton souvenir?
NB: Énormément de déception de ma part et de mes coéquipiers de ne pas rester à Toronto. A aucun moment je n’ai voulu rentrer en France. La MLS (Major League Soccer) était mon but. J’ai changé d’agent dans ce sens. Ce que j’ai vécu en 4 mois en MLS je ne l’ai jamais vécu. Mon impératif était de rester aux USA.
JS30: Une anecdote sur ton confinement?
NB: Avant que ce confinement ne soit restrictif ici, je partais m’entraîner sur un petit terrain synthétique super sympa pas très loin de chez moi...et je me suis fait virer par la police alors que je jouais tranquillement.
JS30: Allez pour finir, quel est ton message face à ce Coronavirus?
NB: A tous les amoureux du ballon et aux confinés, respectez les consignes. On est pas au dessus des lois et du Covid. Et je voudrais adresser un grand merci à tous les corps médicaux qui se battent tous les jours face à ce Virus.

Commentaires