SABRINA DAULAUS, QUE FAIS TU PENDANT LE CORONAVIRUS?

Le Coronavirus a stoppé net le monde du sport. Et le sport gardois n'a pas été épargné par cela. Plus de compétitions, plus d'entrainement d'équipe. J'ai décidé durant cette période d'aller à la rencontre des sportifs gardois, des coachs gardois, des présidents gardois et des clubs gardois pour savoir comment ils vivent ce moment inédit. 8 mai oblige, cette journée sera dédiée aux sportifs militaires de notre département. Place au Brigadier Chef 1ere classe Sabrina Daulaus, triple médaillée d'or lors des derniers jeux mondiaux militaires en catégorie Handisports. L'athlète de l'athlé Nimes 30 nous raconte son confinement qu'elle a partagé avec Max son fils de 11 ans.
JS30: Quel est ta situation actuellement? Ou est ce que tu es? Et dans quel état d’esprit?
SD: Je suis chez moi à Redessan avec mon fils max 11ans en confinement depuis le 16 mars . Et notre état d'esprit est très bon nous sommes plutôt d'un naturel optimiste.
JS30: Tu continues à t’entraîner? Qu’est ce qui est prévu à ton programme d’entraînement?
SD: Je m'entraîne essentiellement en musculation tous les matins du lundi au vendredi,  je continue quelques exercices de tir au pistolet et je fais aussi des séances de Tabata avec mon fils. C'est la 1ère fois que nous faisons du sport ensemble et c'est top.
JS30: Tu vois la suite des événements de quelle façon? Comment tu occupes tes journées?
SD: Je commence ma journée à 5h00 du matin pour faire ma séance de musculation puis après je m'occupe des devoirs de mon fils puis nous finissons la matinée par sa séance de Tabata . L'après midi c'est jardinage,  bronzage et playstation pour mon fils.
Sinon j'attends la reprise de l'école pour mon fils pour pouvoir enfin retourner au travail et aux entraînements beaucoup plus sérieusement et retrouver mon équipe d'athlétisme.
JS30: On ne peut pas faire un trait sur ces 8 mois de compétition, que retiens tu de la 1ere partie de saison, quel est ton meilleur souvenir?
SD: Je suis partie au jeux mondiaux militaire en octobre et je suis revenu avec 3 medailles d'or au 400m, 200m et lancer de poids donc ça reste des supers moments et des souvenirs incroyables pour moi avec l'aboutissement de séances très dure surtout l'été dernier.
JS30: Une anecdote sur ton confinement?
SD: Mes meilleurs moments sont les l'ateliers pâtisserie instaurée tous les samedis après midi avec mon équipe d'athlétisme de l'Athlé Nîmes 30 avec Célia Ponge alias Patate, Lucie alias Molière et Purdey mais notre coach Mouzda ne cuisine pas mais on lui envoit tout de même les photos de nos réalisations.
JS30: Allez pour finir, quel est ton message face à ce Coronavirus?
SD: Cette épisode a été pour moi un moment de retrouvailles avec mon fils car avec mes entraînements, mes stages et mes compétitions c'était rare de pouvoir passer des moments ensembles et de pouvoir partager ma passion du sport.  Mais il n'est pas aussi fan de moi du sport enfin pour le Tabata😄😄😄


Commentaires