LES FÉMININES DE L'OAC VEULENT REPARTIR DE L'AVANT

"On va gagner tous nos matchs, finir premières et monter en D2" avec un bel éclat de rires juste après, c'est dans des termes de ce style la que Stéphanie Albérola la responsable du pole féminin de l'OAC a commencé l'entrevue que j'ai eu avec elle en marge de la conférence de presse de l'équipe masculine. Mais au final, après discussion avec celle que tout le monde appelle Nany au club, on est quand même pas loin de la vérité car après une année passée dans le ventre mou du classement de Régionale 1 (le 3e niveau national), et après deux superbes années, les féminines de l'Olympique d'Alès veulent repartir de l'avant. "On est ambitieuse avec des objectifs de progression et d'osmose du groupe. On veut que nos recrues se sentent bien" me dit Nany. La saison dernière, l'équipe a vécu sur la "gloire" de ces deux dernières saisons plus que réussies. Cette équipe n'avait pas trop connu la défaite et il a fallu apprendre à perdre et même à enchaîner les défaites. Et il a fallu digérer le départ de la buteuse Khadija El Kessili pour les voisines nîmoise même si c'est une fierté de la voir réussir avec le FFNMG. "Ça va repartir, le groupe est sain, les filles ont une bonne mentalité. Pour repartir de l'avant, le club a recruté 4 filles, la défenseuse Ines Guettouche, la milieu Gladys Tournaire et les attaquantes Célia El Rhaouti Laichour et Célia Burdloff. Cette équipe va partir en stage de cohésion pour intégrer les filles et que le lien se fassent avec les filles déjà en place. Mais la motivation est déjà la, comme me l'explique Myriam Thomas, une des cadre de l'équipe " L’année dernière, nous avons fait une saison en dents de scie et nous avons manqué d’efficacité. Face à des équipes de qualité, nous l’avons payé cash. De plus, nous avons perdu des joueuses cadres qui ont préféré arrêter leur carrière ou changer de club ce dont l’équipe a eu du mal à se remettre. Des personnes partent mais d autres arrivent...
Pour la nouvelle saison, le staff OAC FÉM est parvenu à recruter des filles qui vont sans aucun doute apporter leur pierre à l’édifice. Ce que l’on peut souhaiter à notre équipe, c’est de faire une saison en étant constantes et efficaces. Nous espérons finir dans le haut du tableau et pourquoi pas espérer jouer les barrages pour l’accession en division 2. Je pense que toutes les équipes de DH ont cette même ambition. Tout est possible cette année si on y met de l’envie et du travail. La cerise sur le gâteau serait un bon parcours en coupe de France et en coupe Occitanie, pour laquelle nous rêvons d’un nouveau sacre. Que de souvenirs.... Mais pensons déjà à notre championnat et surtout à prendre du plaisir ensemble. Toute l équipe est motivée et impatiente de rechausser les crampons après cet arrêt brutal".

Commentaires