L'EXPÉRIMENTÉ ET AMBITIEUX OLIVIER FACERIES VEUT PRENDRE DU PLAISIR AUX ANGLES

Le Rugby Club des Angles a assurément réussi un joli coup avec la signature d'Olivier Faceries qui n'a eu qu'a traverser le Rhône pour rejoindre son nouveau club. Le deuxième ligne de 31 ans sort d'une saison à Chateaurenard en Fédérale 1 ou il aura peu joué du fait d'une grosse blessure. Lui qui n'avait connu que peu de pause depuis 2011 date à laquelle il avait traversé le Vidourle et rejoint le Rugby Club Nîmois a été contraint et forcé de regarder jouer. Et notamment le RCAGR30 qui l'a contacté pour profiter de son expérience notamment en ce qui concerne la montée en division supérieure lui qui a connu ça avec le RCN. Il retrouvera en autre sur les bords du Rhone, ses copains nîmois Romain Raynaud et Maxime Bonnaure. Avec l'objectif d'aller accrocher le Fédérale 2
JS30: Content de signer aux Angles?
OF: Je suis content de signer aux Angles, je vais retrouver quelques potes avec qui je jouais au RCN.
Je les ai vu jouer l'an dernier et les matchs, que j'ai vu, étaient assez plaisants à voir. Ils envoient du jeu et je trouve ça intéressant.
JS30: Que garderas tu de ton passage à Chato?
OF: De mon passage à Châteaurenard je garderai un bon souvenir malgré tout. Je me suis blessé très tôt dans la saison et malheureusement j'ai passé la saison dans les tribunes. Mais le peu que j'ai pu partager avec eux m'a fait plaisir. Il y a des valeurs de solidarité et de respect et une identité forte que les gens là bas ne veulent pas vendre pour quelques ambitions et ambitieux. Certains clubs devraient s'en inspirer. Allez Château!
JS30: Que penses tu pouvoir apporter à l’équipe?
OF: Ce que je pense pouvoir apporter à l'équipe des Angles, c'est mon expérience mais cela ne sert à rien d'en dire plus, je préfère le montrer sur le terrain.
JS30: Quel a été le discours du staff anglois pour te convaincre?
OF: Pas besoin de discours, le projet de monter en Fédérale 2 est intéressant, pour avoir par le passé, participé avec Nîmes à deux montées en fed2 et en fed1. Il n'y a pas plus beau challenge à relever.

Commentaires