SIMON VILARET TOURNE LA PAGE RCN

Une carrière débutée à Nîmes et conclue après 4 dernières années, sous les couleurs rouge et verte du RCN, aussi passionnante qu'épuisante avec notamment une vie professionnelle prenant de plus en plus de place, c'est comme cela que l'on pourrait résumer la carrière nîmoise de Simon Vilaret. Mais le demi d'ouverture a connu des joies ailleurs que dans notre Gard, notamment à Beziers qui l'aura beaucoup marqué et ou il obtiendra le titre de champion de France de Fédérale 1, "j'aurais aimé finir la bas mais le niveau était trop élevé alors venir finir la boucle à Nîmes était logique. Il restera aussi La Voulte et Prato dans le Super 10 italien. Même si il y a quelques jours, le Rugby Club Uzétien a annoncé sa signature sur sa page facebook, j'ai surtout voulu parler avec lui de ses années RCN, de cette belle page qui se tourne et de ses projets professionnels, lui qui avec Bastien son frère ont lancé depuis la Dolcezza, leur glacier, viennent de lancer une glace au ricard.
JS30: Salut Simon, Tu as décidé de tourner la page RCN, quelle est ta réaction quelques jours après cette annonce?
SV: Ca n'a pas été facile d’arrêter, surtout si brutalement à cause de ce Covid19. Mais c'est une décision  que j'ai pris pour deux raisons, pour le bien du club car le projet du RCN est de se renouveler, il fallait donc laisser la place aux jeunes et pour des raisons professionnelles car j'ai plein de projets mener de front. 
Une fin de carrière ce n'est jamais facile mais à un moment donner il faut savoir arrêter.
JS30: Ce n'était pas évident de terminer sur ce virus??? 
SV: Même si c'est frustrant de terminer précipitamment comme cela, ce n'est pas le fait de la saison. Le rugby d'aujourd'hui demande de plus en plus d'exigence. Ça a été dur d'arrêter mais je rencontrais trop de blessures à répétition. Ça a plus été une obligation qu'une contrainte. 
JS30: Avec ton expérience, tu expliques comment la difficile saison du RCN?
SV: Par des soucis internes venant de plus haut qu'au niveau de l'équipe. Par une mauvaise compréhension au niveau de tout le monde. Le club veut flirter avec le niveau élite mais beaucoup de ses joueurs travaillent la semaine. C'est de plus en plus difficile de concilier les deux. Il y a surement eu une grosse fatigue morale de tout le monde. L'important c'est que les joueurs reprennent du plaisir
JS30: Tu le vois comment ton après RCN? (Pour rappel, Simon a donné son accord au RCU en Fédérale3 mais son implication dans cette saison qui arrive dépendra de ses nombreux projets professionnels)
SV: Couper complètement??? J’arrêterai pas, je viendrai voir les potes. Beaucoup de nouveaux projets arrivent dans les prochains mois avec mon frère. J'ai repris des sports individuels que j'adore tel le tennis. Et puis il y a les glaces...

Commentaires