NIMES OLYMPIQUE AU SERVICE DE NOTRE TERRITOIRE

C'est dans la grande salle de l'hotel CSuites en ville active que le président de l'association Nîmes Olympique Yannick Liron avait convié entre autre la presse et un panel de personnalité du football gardois. Assis à ses côtés, son ancien coéquipier Vincent Dyduch, responsable du volet éducatif de l'assoc, le représentant du département Christian Bastide, le président du Gazelec Nimois Fred Véra, le président du district Gard Lozère Francis Enjolras et le représentant de la société Solocal. Dans la salle on trouvait des personnalités allant d'Olivier Bonné le président du Rugby Club Nîmois, Christian Tavès et Manu Gros qui représentaient le FFNMG a Christophe Chaintreuil le responsable du centre de formation du NO.
D'entrée, le président Liron, plantait le décor de cette conf de presse avec ce qui aurait du être la concrétisation du travail fait depuis 3 ans avec ce tournoi international qui aurait du avoir lieu le 1er week-end du mois de juin. Mais le Covid19 a stoppé ce beau projet. La déception passée, l'association Nîmes veut repartir de l'avant avec un gros thème qui est le sport comme vecteur d'intégration sociale et une phrase très importante pour l'assoc " Se promettre des choses à soi même est le plus dur des défis. Le plus beau est de le relever". A travers de grands projets, l'objectif de l'association est d'emmener le plus de jeunes gardois au centre de formation. Les projets sportifs sont l'organisation de stage de foot pour les clubs partenaires (Nîmes Lasallien, Gazelec Nîmois, Olympique du Mas de Mingue...), l'organisation d'un tournoi sportif, culturel, écologique et solidaire, la mise en place d'un partenariat durable avec les clubs de la métropole et fédérer les acteurs du sport de la métropole pour construire un projet sportif. L'association a aussi des projets éducatif tel l'école au service des sportifs, avec de meilleurs résultats enregistrés grâce a une meilleure façon de concilier sport et études, des citoyens avec une intégration sociale des quartiers et des actions citoyennes notamment en matière d'environnement, thématique prônée par la FFF. Un des buts est de créer la fondation Croco du cœur pour assister et soutenir les enfants malades et aider l'handisport. Le gros projet de l'association était la Croco Challenge International Cup 2020 organisé sur 3 jours début juin avec le Gazelec et Lasallien. Il n'y aura pas d'édition en 2021 car trop d'incertitude. le président Liron a donné rendez vous en 2022 avec en plus le FC Langlade et l'Olympique du Mas de Mingue.
Le partenariat avec des clubs tel le Gazelec de Fred Vera a été mis en lumière notamment au niveau du prêt de minibus si important pour des petits clubs. Yannick Liron qui a rappelé l'importance de la bonne gestion de l'assoc a tenu à préciser l'importance d'une bonne relation avec Rani Assaf qui a fait un don assez conséquent. Après ce qui aurait du être le grand événement de la saison, l'association avait prévu de distribuer 50000 euros au football amateur. Grace au don du président du NO, cela va pouvoir être fait avec un partage de 11000 euros de subvention versé a chaque club partenaire pour l'achat d'un minibus et 2000 euros a chaque assoc partenaire (Handi Club Nîmois, Sachange et Gregory Lemarchal). En cela, Rani Assaf a été très important. Yannick Liron a rappelé que le Foot Féminin Nîmes Métropole Gard faisait aussi parti du projet. Le club va intégrer le conseil d'administration de l'association pour octroyer des moyens a une pérennisation de l'équipe en D2 et pourquoi pas plus. Enfin l'association ce sera aussi du soutien scolaire des la rentrée pour les licenciés de nos clubs partenaires. Tout cela supervisé par Vincent Dyduch ancien pro du Nîmes Olympique et aujourd'hui prof de maths. Le président Enjolras prenait alors la parole soulignant l'importance de se revoir après des temps difficiles "j'ai découvert un projet riche et ambitieux. Je me réjouis de ce projet, de son ouverture vers les clubs partenaires dont les féminines. Le district soutiendra le projet. L'investissement que vous y apportez est très important pour le monde amateur". Le président Liron concluait ce moment en déclarant que "le Nimes Olympique avait un rôle a jouer dans la société actuelle. Même si il y a beaucoup de travail, on va y arriver". Tout le monde se retrouvait dans les jardins de l’hôtel avec les éducateurs et quelques enfants, mesures sanitaires obligatoires, au grand regret de Yannick Liron qui aurait aimé avoir tous ces petits avec lui, autour d'un buffet de fin de saison. 


Commentaires