TOUS LES VOYANTS SONT AU VERT...USAM

C'est un David Tebib très heureux de retrouver la presse gardoise qui à ouvert cette conférence de début de saison 2020/21. Après avoir chaleureusement salué Laurent Boissier, le nouvel adjoint aux sports de la ville de Nîmes, le président de l'USAM Nîmes Gard a fait un petit bilan de la saison écoulée et de l'état de sante du club usamiste, le club aura un buget de 4,5 millions voire un peu plus contre 4,3 la saison dernière, "cette saison dernière s'est terminée avec une 3e place, 18 journées jouées et 4 points d'avance sur Montpellier. Et surtout un maîtrise assez régulière du championnat passé. C'est la concrétisation du travail effectué depuis de nombreuses saisons".
Les départs de Steven George, Hichem Kaabeche et Elohim Prandi ont été préparés en amont. La notion de groupe était importante pour le président et son coach Franck Maurice d'ou lmes arrivées de Quentin Minnel et Vid Kavticnik. Ces deux recrues conjuguées au retour de Tom Poyet de prêt prouve à la fois l'ADN de l'USAM sur la formation et sa capacité a être attractif. Des joueurs qui vont apporter une plus value humaine et sportive, le président en est persuadé. Pour marquer un peu plus son attractivité, le club va encore faire des efforts au niveau de la comm, malgré les restrictions, avec la sortie prochaine d"un clip, qui un peu à l'instar de celui pour le retour en Coupe d'Europe, devrait faire le buzz. Un effort va être aussi fait au niveau de des supporters et de l'animation. David Tebib a rencontré les responsables du Green Kop et d'autres supporters pour les animations futures. "Nous avons pris le parti d'être dynamique et attractif autour du match". Avant de passer la parole à son coach, à son capitaine et aux 2 recrues, David Tebib a souligné l’attractivité de la Lidl Starligue, championnat très relevé, encore plus avec les montées de Limoges et de Cesson Rennes, 2 écuries de haut niveau dotées de 2 salles impressionnantes. "Ce championnat va être un grand cru". il a aussi rappelé que l'USAM verrait l'Europe pour la 2e année consécutive avec une entrée en lice le 20 octobre et que l'accès direct aux phases de poule est une récompense de tout le travail du club. "L'objectif est toujours d'être dans l'élite, dans les 5 premiers et de sortir des phases de poule en Coupe d'Europe en y vivant une belle aventure. Mais la valeur d'une équipe reste son championnat. On aura a cœur de faire un Top 5. On a un devoir d'excellence et de performance" concluait David Tebib avant de céder la parole à Franck Maurice. Un coach très heureux lui aussi car il y avait un manque. Mais selon lui la force du club a été de se servir de cette période pour préparer la saison prochaine. Après les test médicaux liés entre autre au Covid, le coach nimois a déclaré "tous les voyants sont au vert...au vert USAM". Lui et son staff dont le préparateur physique Marc Tessonnière ont construit une préparation qui va aller crescendo avec des corps a remettre en route après quatre mois d’arrêt. Une prépa précautionneuse dont le but est de remettre les joueurs petit à petit dans l'activité hand. La phase affrontement ne sera abordé que lorsque les corps seront prêt. De plus, le club s'est adapté au Covid et a régionalisé sa préparation notamment au niveau des matchs amicaux. Donc pas de tournoi à l'étranger pour cause de contexte sanitaire. Il a rappelé les mêmes objectifs que son président insistant sur l'exigence, la rigueur et la performance si comme il dit "on veut s'inscrire dans le haut du championnat". Après le capitaine Julien Rebichon qui ressentait lui aussi beaucoup de plaisir de se retrouver et de partager, il rappelait que tout le groupe était motivé pour réussir à atteindre tous les objectifs du club. Les deux recrues ont enfin pris la parole pour exprimer leur joie d'être dans cette équipe. Vid Kavticnik a ,déclaré avoir "joué contre Nîmes l'an dernier et j'ai vu le plaisir dans cette équipe, je voulais essayer cela. c'est toujours difficile de gagner à Nîmes, on se heurte à une grosse défense et à un rythme en attaque très élevé". Ce que confirmait Quentin Minel "Nîmes c'est une équipe de guerrier qui ne lâche rien". Le décor est planté et ça fait saliver...

Commentaires