URIE VEUT EXPLOSER A GUINGAMP

Axel Urie aura du partir, quitter Nîmes et son soleil...pour la Bretagne, Guingamp et son club l'En Avant. Une saison avec l'équipe réserve ou il a conquis son mode et quelques mois plus tard, malgré une saison plombée par le Covid, des sollicitations de clubs étrangers tel Queens Park Rangers en Angleterre ou Levante en Espagne, le jeune attaquant formé aux Cheminots Nîmois puis au Nîmes Olympique a décidé de ne pas brûler les étapes et va essayer de faire son trou, il a signé un contrat d'une saison plus une seconde en option, dans les Cotes d'Armor au côté notamment de la nouvelle recrue Paul Georges Ntep qui ne manquera pas de le conseiller. En attendant, c'est un joueur motivé et impatient d'en découdre qui s'est confié pour les lecteurs de JuSports30.
JS30: Qu’as tu ressenti au moment de signer ce premier contrat pro?
AU: Quand j'ai signé mon premier contrat pro, c'était un soulagement et une satisfaction pour moi et ma famille, pour les rendre fier. Mais après je ne m'emballe pas, ce n'est que le début.
JS30: Tu as du t’exiler de Nîmes, comment vis tu cela? Comme une sorte de revanche? Comme quelque chose de tout à fait normal dans le foot actuel?
AU: En toute honnêteté, je ne prends vraiment pas cela comme une revanche. Comme vous l'avez dit, c'est normal dans le football. Je prends cela comme une épreuve et un bien. C'est comme ça et maintenant je m'épanouis à Guingamp.
JS30: Tu as été formé aux Cheminots Nîmois puis au Nîmes Olympique, que gardes tu de tes années de formation gardoise?
AU: J'en garde de très bons moments, que ce soit dans mon club de quartier ou à Nîmes Olympique, je pense que c'est grâce a ces deux clubs que je suis la aujourd'hui.
JS30: A Nîmes, on te décrit comme un joueur hyper doué mais faisant preuve de beaucoup de nonchalance, en quoi tu as progressé à Guingamp?
AU: A Nîmes, ça m'étonne pas que vous ayez entendu ça car c'est vrai que je restais souvent sur mes acquis et que je n'allais jamais au bout de moi même. A Guingamp, ce qui m'a fait changer, c'est que j'ai pris conscience des choses. Tout d'abord parce que je suis parti loin de ma famille et que j'ai pris conscience qu'il fallait que je réussisse pour moi mais surtout pour eux. J'ai aussi progressé mentalement et je suis plus à l'écoute que lorsque j'étais à Nîmes.
Je prends vraiment conscience des choses et des qualités que j'ai. Qu'il n'y a pas que le talent qui fait réussir, qu'il y a aussi le travail.
JS30: Comment as tu vécu cette crise sanitaire que nous venons de vivre?
AU: Déjà ça m'a freiné sur mes objectifs. J'étais un peu dans le flou pour savoir si je continuais à Guingamp ou ailleurs. J'ai eu ce que je désirais mais il ne faut pas que je reste sur ce contrat comme si cela était acquis. Il faut que j'aille chercher ma prolongation.
JS30: Maintenant, que peut on te souhaiter pour la saison prochaine?
AU: De la réussite... de tout exploser en début de saison en Ligue 2, aller très rapidement chez les pro et pourquoi pas jouer titulaire en milieu de saison avec l'équipe de Ligue 2. Beaucoup de buts en Ligue 2 et une longue carrière.

Commentaires