COMMENT VAS TU...BENJAMIN DUCHENE?

Benjamin Duchene le gardien du Beaucaire Futsal entrevoit enfin le bout du tunnel. Blessé depuis fin 2018, il fait parti de ces sportifs gardois qui ont vécu une année 2019/2020 blanche ou quasi blanche. Et pas seulement à cause du Covid 19. Une année passée entre soins, doutes, tentatives de reprises. Une année ou il aura tellement manqué à son club. Et enfin, tout semble être derrière lui... JuSports30 vous emmène à la rencontre de Benjamin et les jours suivants d'autres sportifs qui ont vécu une saison galère et qu'on va être content de voir sur un terrain.
JS30: Salut. Tout d’abord comment vas tu? 
BD: Salut je vais très bien merci!
JS30: Raconte nous cette blessure qui t’a empoisonné la vie la saison dernière?
BD: Je me suis blessé le 10 novembre 2018 a échauffement d’un match a Béthune pour le championnat D1 futsal ( a coté de Lens) je me suis fait une désinsertion complète des muscles ischio jambier ( les trois tendons qui tiennent les muscles a l’os se sont rompus) et j’ai du me faire opérer en urgence pour remettre les muscles a leur place ensuite un long processus de rééducation s’est mis en route.
JS30: Comment as tu géré ce temps où tu étais loin des terrains?
BD: J’avais repris la préparation la saison dernière mais j’avais une énorme douleur a la hanche qui m’empêchait de faire quoi que ce soit niveau sportif donc ma saison dernière était rythmée par examens médicaux kiné et clinique du sport a Montpellier pour remuscler comme il faut cette cuisse. Cela a duré jusqu’en février ou la douleur était supportable et j’ai donc retrouvé les parquets du futsal mais pas pour longtemps car au bout de 10 minutes de jeu je me fais une déchirure du mollet sur la même jambe. Ce qui était prévisible selon mon kiné donc me revoilà parti pour 5 semaines de rééducation et c’est a ce moment qu’est arrivé le coronavirus et le confinement.
JS30: Comment as tu vécu cette période de confinement et de déconfinement?
BD: Le confinement pour ma part étant donné que je suis infirmier anesthésiste je ne l’ai pas vécu comme tous ceux qui étaient bloqués chez eux car il fallait que j’aille travailler a l’Hopital. Sportivement cela m’a tout de même freiné ds ma réédducation car plus de kiné plus de sport mais la j’ai repris la course sans aucune douleur ni gêne que se soit a la cuisse ou au mollet
JS30: Que peut on te souhaiter pour la saison qui arrive?
BD: Ce que l’on peut me souhaiter, c’est une saison pleine sans blessure et j’espère retrouver le niveau que j’avais avant la blessure et j’espère aider le club a atteindre son objectif qui est de retrouver la D1.



Commentaires