QUE SONT ILS DEVENUS?...NÎMES OLYMPIQUE 1996

Vous vous êtes sûrement un jour demandé ce qu’étaient devenus les héros de l’épopée nîmoise de l’année 1996? Allez, petit tour d’horizon des 16 joueurs présents au Parc des princes en ce samedi de mai 1996. En haut de gauche à droite:
Éric Allibert: Après Nîmes, et avant Valence, Niort, Rouen et Dunkerque, le gardien replaçant de cette équipe a joué à Lille de 99 à 2002. Depuis l’an dernier, il est revenu au LOSC où il coache les gardiens.
Éric Sabin: Cet attaquant a mis le cap au nord après les crocos. Wasquehal d’abord puis l’Angleterre (5 clubs) puis retour dans le sud pour finir par un match à Nîmes en 2009. Est aujourd’hui directeur sportif a la HDN Academy...à Nîmes. Et il est aussi président du club Cœur de Foot.
Antoine Preget: Après Nîmes, il a connu Châteauroux, Toulouse, l’Ecosse, la Grèce puis Cannes et Endoume. Il gère aujourd’hui une plage privée « côté sud » à La Grande Motte.
Ludovic Gros: A part un crochet à Beauvais, il a connu une carrière gardoise (NO, OAC, Bagnols Pont...) et est aujourd’hui l’entraîneur du Foot Féminin Nîmes Métropole Gard qui remonte en D2.
Anthony Vosalho: Parti en Espagne au Racing Ferrol, il a fait une belle carrière à Dijon. Aujourd’hui il est conseiller commercial chez Volkswagen Nîmes
Lamine Sakho: Des clubs prestigieux dans le parcours de l’attaquant sénégalais, Lens, OM, Leeds, ASSE, Montpellier puis Chypre, le Pays de Galles et Consolât Marseille pour finir en 2012. Et puis plus de nouvelles, disparu des écrans radars...
Philippe Sence: il a terminé sa carrière à Nîmes puis est devenu entraîneur, entre autre à Bordeaux et Strasbourg, il est actuellement dans le staff de l’équipe nationale d’Arabie Saoudite.
Johnny Ecker: Plus de 10 ans après la finale, il est revenu boucler la boucle à Nîmes après Lille, l’OM et Guingamp. Il est actuellement à Beaucaire où il s’occupe de son école de foot.
En bas de gauche à droite:
Cyril Jeunechamp: Quelle carrière!!! Auxerre, Bastia, Rennes, Nice, Montpellier et Istres pour finir. S’est lancé avec succès dans la course à pied et vient de retourner en Corse pour s’occuper de la formation du SC Bastia.
Franck Touron: Hormis une saison à Grenoble, ce dromois de naissance n’a connu que Nîmes. Aujourd’hui il gère la société prestidecap dans l’Herault.
Omar Belbey: international algérien, il a connu le MHSC et Wasquehal après les crocos. Resté dans la capitale gardoise, il a été dirigeant de plusieurs clubs nîmois et travaille actuellement dans l’archivage.
Olivier Bochu: Le grenoblois a terminé sa carrière à Beauvais après Nîmes. Aujourd’hui, il est chargé d’affaires chez Elpack-Pharel une société de sous traitance électronique à Valence.
Nicolas Marx: Un physique, un réel talent mais aussi une irrégularité qui l’a empêché d’aller plus haut. Il a fait toute sa carrière à Nîmes, à gère des affaires (brasserie) après sa carrière. En 2015, on apprend qu’il est parti faire le tour du monde et un peu à l’instar de Sakho, il a aussi disparu des écrans radars.
Christian Perez: Lui aussi à eu une carrière énorme. Il a fini sa belle carrière française là où il l’avait commencé...à Nîmes. Et est parti finir sa carrière sportive en Chine en précurseur de ce qui se asse aujourd’hui. Lui qui avait créé une pizzeria en ville active (la où il y a la parapharmacie en face Gemo) est aujourd’hui agent immobilier au Pays Basque.
Abder Ramdane: Le héros de la demi finale a joué au Havre puis en Allemagne. Depuis 2006 s’est reconverti en tant qu’entraîneur. Il officiait à Amiens la saison dernière en tant qu’adjoint de Elsner mais a priori n’est pas conservé suite à la descente en Ligue2.

Commentaires