LE RCC OUVRE SON COMPTEUR DE VICTOIRES, LE RCAGR30 CONFIRME ET LE RCU N’Y ARRIVE PAS

Et les joueurs du Rugby Club Cévenol y ont mis la manière...5 essais, le bonus offensif, du jeu qui a fait dire au coach Laurent Brajon dans les colonnes du Midi Libre « cette victoire confirme que l’on peut jouer le milieu du tableau de cette poule ». Car les Alésiens ont produit du jeu et n’ont que peu tremblé en ce dimanche après midi automnal. Le temps de se régler, un gros quart d’heure pour se lâcher et la machine si performante l’an dernier s’est mise en marche et les dromois de Romans/Bourg de Péage n’ont jamais revu les gardois pour un score final de 40/19. Grâce notamment a un pack dominateur, le RCC ouvre donc son compteur de victoire cette saison à la plus grand joie de son avant Louis Portes auteur du 5e et dernier essai “ Cette victoire est importante pour nous. Après le match contre Palavas, qui est un favori de la poule, nous avions besoin de rebondir le plus rapidement possible. Surtout pour notre première à la Montée de Silhol 💪Tout n'a pas été parfait et le score doit être plus large mais nous avons montré de la solidarité et de l'altruisme tout le match, c'est ce qu'il faut retenir. Il y a une belle marge de progression. Personnellement, ça faisait un moment que je n'avais pas pris autant de plaisir sur un terrain de rugby et comme je te l'avais dit début juillet il y a vraiment une sacrée ambiance, le groupe vit très bien. Hâte de retrouver les copains demain soir à l'entraînement 💥🏉”. A quelques kilomètres de la, sur le Stade Roger Pages, le Rugby Club des Angles a montré qu’il montait en régime et qu’il assumait son statut de favori. Avec 4 essais dont un doublé  de Aubenas, les protégés du président Sanciaume ont battu une équipe de Aix Université qui va en embêter plus d’un. Si la première période était assez serrée, 13/8 au retour aux vestiaires, la seconde sera totalement verte et blanche avec une rotation réussie par les coachs anglais, les joueurs sortant du banc faisant le job. Au coup de sifflet final, les gardois l’emportent 37/16. L’expérimenté Olivier Faceries soulignait après le match la montée en puissance de son équipe “  Après un match laborieux contre Aubagne, l'équipe devait montrer un autre visage contre Aix. C'est en partie chose faite. L'équipe commence a avoir des repères collectifs, notre jeu commence à prendre forme. On monte petit à petit en puissance. Mais il nous reste encore beaucoup de travail avant d'atteindre notre meilleur niveau. Contre Aix, équipe très joueuse, qui n'a pas démérité, on a joué par à-coup. On commet encore beaucoup de fautes ce qui gâche notre jeu. Il faudra corriger ça dans le futur pour éviter de mauvaise surprise et cela commence par le déplacement à Arles on l'on va essayer de faire la passe de trois pour confirmer notre bon début de saison”. Enfin pour finir ce dimanche de rugby, le Rugby Club d’Uzès a raté son match à Privas en Ardèche. Trop rapidement menés au score, les joueurs de Bernard Mathieu et de Fred Lloveras, certes diminués pour ce déplacement, n’ont pas su se relever de cette entame catastrophique, 13/0 après 20 minutes de jeu. Le reste du match sera du même acabit et la défaite finale sur le score de 37/9 assez logique tant les gardois ont été dominé. On était bien loin du visage assez séduisant,  malgré la défaite en toute fin de partie, de la semaine dernière. Au grand regret du jeune joueur de la base arrière uzétienne Corentin Granier “ On commence bien le match, mais très vite on fait trop de faute. On leur donne trop de point et ils exploitent bien nos erreurs. Et en fin de match au final avec la confiance ils finissent par dérouler d’où la si grande différence de points. C’était une équipe à notre portée je pense et le score malgré qu’il soit conséquent ne reflète pas le niveau de jeu qu’on peut et qu’on aurait pu produire. Sans trouver d’excuse je pense qu'on peut faire mieux et qu’il faut qu’on continue de travailler ensemble et qu’on s’habitue à jouer ensemble, puisqu’on ne se connaît pas encore assez, pour voir ce qui peut mieux fonctionner et faire qu’on va commencer à gagner des matchs”      Crédit photos: Richard Portes, Cricri Pyczak et Christophe Granier





Commentaires