ON A RECOURU DANS LE GARD A VAUVERT POUR LE BIP BIP EKIDEN...

Rémi Boileau, l'organisateur du Bip Bip Ekiden a eu cette phrase sur son compte facebook " L'histoire retiendra donc que c'est ici qu'a eu lieu la première course d'après confinement". Ici c'est à Vauvert...à l'occasion de la 7e édition de cette course en relais qui connait chaque année un succès fou. Encore plus cette année, car comme l'a dit son organisateur, et alors que beaucoup d'organisateurs, découragés, par des mesures sanitaires trop contraignantes, Rémi et son club "Courir à Vauvert" ont fait eux le pari de la maintenir avec l'aide de la municipalité vauverdoise sans qui cela n'aurait pas été possible. En 2 heures 26 minutes et 26 secondes, c'est l'équipe du Martigues Sport Athlétisme qui remporte cette 7e édition. Les 6 coureurs martégaux ont avalés ces 42,195 kilomètres malgré le mistral et se sont imposés devant une autre équipe venant de la Venise provençale et une équipe de plagiste anduzien emmenée par Camel El Gharbi et Frédéric Gibert. Chez les féminines, c'est l'équipe des Bips Covid19 du club des bipèdes de la Vaunage qui l'a emporté. Les protégées du président Jean Pierre Bosquier ont brisé leur malédiction de la 2e place qui durait depuis 3 ans et ont parcouru cette distance marathon en 3h15'50 devançant deux équipes de Gazelles, les alpilles et le delta. En équipe mixte, l'équipe Boys and Girls Team composé de membres de du RTN (Nicolas Herbau, Séb Mejan et Maud Respaud) ont été les plus rapide empéchant Martigues de faire un doublé. Courir a Beaucaire avec Nidal Kochrad en chef de file a pris la 3e place. En challenge entreprise, la lutte a été belle entre les Moonraker Tours de Nicolas Darbo et Felix Gey et Endurance Shop de Cyril Sabatier et Christopher Berraho. les premiers ont été les plus rapide avec 5 minutes 17 d'avance sur leurs dauphins. La Team MTP à la touche RTN (Margarot, Vignal, Chiari, Combe, Guinet et Barbette) se classe 3e de cette catégorie. En marche nordique, l'équipe des Sarigolpa a remporté l’épreuve en 3h44'16 a plus de 8,5 km/h de moyenne. Mais au delà de ces résultats, l'essentiel était ailleurs. On a recouru avec un dossard dans le Gard...6 mois après. On a vu des visages heureux, certes marqués par l'effort, des maillot trempés, des jambes qui font mal mais unanimement tous les coureurs avaient une banane d'enfer à l'arrivée. Et les organisateurs et René Reboul et au Claude Razon, tous deux au micro, aussi..derrière leurs masques. L'histoire retiendra que c'est à Vauvert qu'on a repris la compétition de course à pied dans le Gard. 

Crédit photo: Rémi Boileau 



Commentaires