POUR SA REPRISE, LE RCN FÉMININ TOMBE SUR TROP FORT

Au moment d’affronter les amazones de Grenoble ce dimanche, les filles du Rugby Club Nîmois s’avançaient sans aucune certitude. 6 mois sans un match, même pas de préparation pour cause de Covid, une nouvelle poule avec de nouvelles équipes à affronter...Ajoutez à cela un nouveau staff et donc des automatismes avec celui ci à affiner...bref pas l’idéal pour commencer. Et comme les grenobloises sont considérées comme une des grosses équipes, les partenaires de la nouvelle capitaine Aurelie Barbier s’attendaient à un match difficile. Et le début de match donnait raison à ses craintes. Grenoble scorait rapidement. Deux essais encaissés en moins de 10 minutes, deux autres pour porter le score à 0/26 et un dernier pour sceller la partie à la pause avec un score de 0/33... C’était tout simplement trop fort en face. Il restait donc à ne pas lâcher et à avoir de l’orgueil en seconde période. Et de l’orgueil, les nîmoises en ont et Julie Barrere allait concrétiser un bon moment nîmois. Les grenobloises ajoutaient quelques points pour conclure ce match sur le score de 7/46. La marche était trop haute. L’avant Nakou Anoi ne voulait pas se laisser abattre malgré la déception de ce score fleuve “ Ça faisait longtemps que l’équipe n’avait pas essuyé une telle défaite, surtout à la maison. Donc forcément je suis déçue. Il faut être objectif, l’équipe en face était plus en place que nous. 
Cette année beaucoup de choses ont changé, entre les nombreux départs, le nouveau staff, et les recrues. Nous devons donc apprendre à marcher ensemble. De ce match il faut tout garder, autant le négatif que le positif. Nous allons rebondir et continuer à travailler dur afin de permettre à notre équipe de faire la saison qu’elle mérite réellement. Un tel score ne nous représente pas du tout. C’est une erreur de parcours qu’on va vite rectifier 😉”. Sur son compte Facebook la capitaine avait ses deux mots “Vite rebondir”...


Commentaires